Sirène

Материал из Энциклопедия символики и геральдики
Перейти к: навигация, поиск


рус. — сирена; русалка
франц. — sirène
англ. — mermaid
————

00-00-000-000.jpg

Содержание

Геральдика

См. также:

Mélusine
- Античные боги и персонажи

Ad vocem
[править]

Sirène:

  • «Démon marin femelle. Animal fabuleux, représentée avec sa tête, ses bras et son buste humain, le reste du corps étant celui d’un poisson. Généralement, la sirène porte dans sa dextre un miroir et un peigne dans la main senestre. Si elle semble se baigner dans un baquet, c’est alors une Mélusine».
  • 1843 г. — «Monstre moitié femme, moitié poisson, tenant de la dextre un miroir ovale, de la senestre un peigne».
  • 1885 г. — «Femme dont les jambes se trouvent remplacées par une queue de poisson. Elle tient presque toujours un miroir d’une main et un peigne de l’autre».
  • 1887 г. — «Créature imaginaire ayant la tête, le sein, les bras et le corps d’une jeune fille, et se terminant en queue de poisson. D’ordinaire elle se peigne les cheveux de la main dextre et tient un miroir de la main senestre (Voir Mélusine). On trouve des sirènes à deux queues, qui tiennent communément de chaque main une de leurs queues».
  • 1899 г. — «Monstre fabuleux représenté sur un écu avec la tête, les seins, les bras et le haut du corps d’une jeune fille, nue jusqu’au nombril, les jambes sont remplacées par une grosse queue de poisson; la sirène est figurée tenant un miroir dans la main dextre et un peigne dans la sénestre; lorsque la sirène paraît se baigner dans une cuve, on la nomme Mélusine».
  • 1901 г. — «Créature imaginaire, ayant la tête, les seins, les bras et le corps d’une jeune fille, et se terminant en queue de poisson. D’ordinaire elle se peigne les cheveux de la main droite et tient un miroir ovale de la main gauche. On trouve des sirènes à deux queues, qui tiennent de chaque main une de leurs queues relevées. Voir Mélusine. On voit très peu de sirènes dans les armoiries françaises; mais parfois elles servent de tenants aux écus»
  • 1905 г. — «Figure de fantaisie, employée comme meuble de l'écu. La sirène, distincte de la Mélusine est représentée avec tout le haut du corps d’une femme, la partie inférieure se terminant en queue de poisson. Elle tient de la dextre un miroir ovale et de la senestre un peigne. Elle est généralement issante de la mer».

Литература
[править]


Если вы нашли ошибку в тексте или возможно у Вас есть что добавить.
Для изменения текста нажмите кнопку "править" вверху страницы
Поделиться: