Разновидности крестов (геральд.)

Материал из Энциклопедия символики и геральдики
(перенаправлено с «Croisille»)
Перейти к: навигация, поиск
- Крест пятиконечный
№ 197 — крест
№ 198 — с внутренней каймой
№ 199 — лапчатый
№ 200 — расщепленный
№ 201 — заострённый
№ 202 — костыльный
№ 203 — костыльный почкующийся
№ 204 — мельничный
№ 205 — свастика
№ 206 — ступенчато уширенный
№ 207, 208 — якорный
№ 209 — украшенный шарами
№ 210 — вильчатый, стременной
головчатый
№ 212, 213 — лилейный крест
№ 214 — украшенный полумесяцами (лунами).
№ 215 — украшенный ромбами
№ 216 — тулузский
№ 217 — крюковидный
№ 218 — окантованный
№ 219 — крестик
№ 220 — нитчатый
№ 221 — окаймлённый
№ 222 — латинский
№ 223 — лорренский
№ 224 — голгофский
№ 225 — почкующийся
№ 226 — квадратно просечённый
№ 227 — просквожённый
№ 228 — ?
№ 229, 230 — змеиный
№ 231 — с лучами в углах
№ 232 — морской, веревочный
№ 233 — горностаевый
№ 234 — египетский анкх
пятиконечный лапчатый
№ 236 — ? разомкнутый
№ 237 — клеверолистный
№ 238 — клинчатосоставленный
№ 239 — косой
косой крестик
сопровождаемый в междукрестиях.
 — ??? — франц. volté
 — ??? — франц. croix étoilée

Cramponné Se dit de pièces principalement de croix dont une ou plusieurs branches sont terminées en crampon. 1780 Se dit des croix et autres pièces qui ont à leurs extrémités une demi-potence. 1798 Se dit des pièces qui ont à leurs extrémités une demi-potence. 1864 Se dit des croix et autres pièces qui ont une demi-potence à leurs extrémités. 1887 Se dit de pièces, principalement de croix, dont une ou plusieurs branches sont terminées en crampon. 1901 Attribut de pièces dont les extrémités se terminent en forme de crampon. 1905 Se dit des pièces courbées en crampons ou portant une demi-potence à leur extrémité.

[ghhe]


croiz cross, OF. [FRENCHGLOSSAR]


avellane v. croix avellane. [FRENCHGLOSSAR]

Avellane Aux extrémités en forme de noisettes (croix avellane).

[ghhe]

Croix égyptienne Ce n’est en réalité pas une croix mais un hiéroglyphe égyptien.

[ghhe]


Croix écotée Croix qui semble composée de deux troncs écotés. 1887 Croix qui semble composée de deux troncs écotés.

[ghhe]


croix tréflée au pied fiché cross botonny (or flory) fitchy. [FRENCHGLOSSAR]


Enhendé Se dit de pièces dont le pied est refendu et principalement de la croix dont les branches sont terminées par des crochets entre lesquels se trouvent comme un bout de fer de lance; dite aussi croix à douze pointes. 1772 On appelle croix enhendée celle dont le pié est enhendé, c’est-à-dire refendu, du mot espagnol enhendido, qui signifie la même chose. Ces croix à refente sont communes en Allemagne. 1872 État d’une pièce dont le pied est fendu. 1885 Pièces héraldiques dont le pied est refendu. 1887 Se dit des pièces dont le pied est refendu. 1899 Se dit au sujet des pièces, ou meubles dont les extrémités semblent être refendues, et offrent trois pointes à ces endroits. La croix fourchée qui n’est que fendue à ses extrémités n’a que deux pointes la croix enhendée étant refendue offre trois pointes aux mêmes endroits. 1901 Attribut de la croix dont les branches sont terminées par des crochets entre lesquels se trouve un fer de lance. Il se dit aussi de la croix dont le pied est refendu. 1905 Se dit d’une croix dont les branches sont terminées par des crochets entre lesquels se trouve un fer de lance. Se dit encore d’une croix dont le pied est refendu. On dit aussi Hendé.

[ghhe]

Hendé Synonyme de Enhendé. 1905 Synonyme de Enhendé.

[ghhe]



croix tréflée cross botonny. [FRENCHGLOSSAR]

Croix tréflée Croix dont chaque bras se termine en trèfle. 1887 Croix dont chaque bras se termine en trèfle.

[ghhe]


Croix tronçonnée Croix qui, en conservant sa forme générale, est brisée en plusieurs morceaux. On n’en trouve d’exemples que dans quelques armoiries anglaises. 1887 Croix qui, en conservant sa forme générale, est brisée en plusieurs morceaux. On n’en trouve d’exemples que dans quelques armoiries anglaises.

[ghhe]


Croix retranchée Cette croix très rare a les bras terminés à peu près en forme de losange. 1887 Cette croix très rare a les bras terminés à peu près en forme de losange. 1905 Croix dont les extrémités sont taillées de manière à former un triangle dont les angles font saillie.

[ghhe]


Croix resarcelée C’est une croix ordinaire, accompagnée d’un trait, parallèle à chacune de ses branches. Les exemples en sont de la dernière rareté. 1887 C’est une croix ordinaire, accompagnée d’un trait, parallèle à chacune de ses branches. Les exemples en sont de la dernière rareté.

[ghhe]


croix recroisetée et fichée cross crosslet fitchy. [FRENCHGLOSSAR]


croix recroisetée 1. cross crosslet; 2. sometimes, cross crossed. This should not be confused with the crosslet, which is used when there is more than one cross on the shield. [FRENCHGLOSSAR]


Croix recroisettée au pied fiché La croix recroisettée dont le pied est effilé. 1887 La croix recroisettée dont le pied est effilé.

[ghhe]


Croix recroisettée Celle dont les quatre branches forment elles-mêmes des croix. 1887 Celle dont les quatre branches forment elles-mêmes des croix. 1901 Croix dont les branches sont terminées en croix.

[ghhe]


Croix recercelée Cette croix ressemble à la croix ancrée, mais ayant des crochets beaucoup plus recourbée. 1887 Cette croix ressemble à la croix ancrée, mais ayant des crochets beaucoup plus recourbée.

[ghhe]


croix potencée à pied fiché cross potent fitchy. [FRENCHGLOSSAR]


Croix potencée Elle est terminée par des potences. 1887 Elle est terminée par des potences. 1901 Formée par quatre T réunis pied à pied. Appelée par les Latins Croix de Jérusalem. 1905 Croix qui se termine par quatre plates-bandes.

[ghhe]


Croix portée Croix latine qui est représentée penchée, dans la position où était celle du Christ quand il allait au supplice. 1905 Croix latine qui est représentée penchée, dans la position où était celle du Christ quand il allait au supplice.

[ghhe]


Croix pommetée Celle dont chaque bras est terminé par une boule. 1887 Celle dont chaque bras est terminé par une boule.

[ghhe]


Croix perronnée Se dit d’une croix alésée dont les quatre bras se terminent par une pièce ayant l’aspect de deux ou trois marches d’escalier superposées. 1905 Se dit d’une croix alésée dont les quatre bras se terminent par une pièce ayant l’aspect de deux ou trois marches d’escalier superposées.

[ghhe]


croix pattée cross paty. [FRENCHGLOSSAR]

Croix pattée Croix dont les extrémités sont élargies. 1887 Croix ordinaire, élargie aux quatre extrémités. 1901 Dont les branches s'élargissent à leurs extrémités. 1905 Croix dont les extrémités sont élargies.

[ghhe]


Croix patriarcale Croix alésée à double traverse, la première moins longue que la seconde. 1887 Croix alésée à double traverse, la première moins longue que la seconde.

[ghhe]


Croix nillée C’est une croix ancrée séparée en quatre pièces. 1887 C’est une croix ancrée séparée en quatre pièces. 1904 Croix séparée en quatre pièces.

[ghhe]


latine v. croix latine. [FRENCHGLOSSAR]

croix latine latin cross, ie. with the cross piece towards the top. [FRENCHGLOSSAR]

Croix latine Croix dont la traverse se trouve aux trois quarts de la hauteur. 1887 Croix dont la traverse se trouve aux trois quarts de la hauteur.

[ghhe]


Croix hendée Croix dont les extrémités sont ancrées de fleurs de lis. 1905 Croix dont les extrémités sont ancrées de fleurs de lis.

[ghhe]


croix haute pommetée latin cross pommety. [FRENCHGLOSSAR]


croix haute var. of croix latine. [FRENCHGLOSSAR]


Croix haussée Synonyme de Croix de Calvaire. 1887 Synonyme de Croix de Calvaire.

[ghhe]


croix haussé var. of croix latine. [FRENCHGLOSSAR]


Croix gringolée Croix dont les extrémités figurent des têtes de serpent. 1887 Croix dont chaque bras se termine par deux têtes de serpent. 1905 Croix dont les extrémités figurent des têtes de serpent.

[ghhe]


Croix grecque Croix ordinaire qui ne touche pas les bords de l'écu. Elle n’est autre chose qu’une croix alésée. 1887 Croix ordinaire qui ne touche pas les bords de l'écu. Elle n’est autre chose qu’une croix alésée.

[ghhe]


Croix frettée La croix frettée est une représentation ancienne car on aurait tendance de nos jours à représenter la croix frettée comme une croix couverte de frettes. Il s’agit d’une croix formée de quatre ou six pièces (jumelles ou tierces) entrelacées en coeur à la manière de la palissade.

[ghhe]


Croix fourchetée Celle dont les bras sont terminés par des espèces de fourches. 1887 Celle dont les bras sont terminés par des espèces de fourches.

[ghhe]


Croix florencée Voir Croix fleuronnée. 1887 Voir Croix fleuronnée.

[ghhe]


Croix fleuronnée Croix dont les branches se terminent en fleurons. 1887 Croix dont les branches se terminent en fleurons.

[ghhe]


Croix fleurdelisée Croix dont les branches se terminent en fleurs-de-lis. 1887 Croix dont les branches se terminent en fleurs-de-lis.

[ghhe]


croix fichée cross fitchy. [FRENCHGLOSSAR]

Croix fichée En plusieurs manieres, aucunes dites croisettes recroisettes au pied fiché. 1679 En plusieurs manieres, aucunes dites croisettes recroisettes au pied fiché. 1887 Croix dont le pied est effilé.

[ghhe]


Croisille Forme ancienne du mot Croisette. 1905 Forme ancienne du mot Croisette.

[ghhe]

croisette 1. crosslet; 2. sometimes, cross couped. [FRENCHGLOSSAR]

Croisette Petite croix qui est le diminutif de la croix alaisée et qui, le plus souvent, charge ou accompagne une pièce principale. On disait aussi croisille. 1772 Petite croix. Il y a des écus semés de croisettes. Les faces et autres pieces honorables sont quelquefois chargées ou accompagnées de croisettes. 1780 C’est ainsi qu’on appelle dans le blason de petites croix qui accompagnent d’autres pièces, ou dont les écus sont semés sans nombres. 1843 Petite croix alaisée et représentée en nombre dans un écu. 1887 Petite croix communément en nombre dans l'écu. 1899 Ce meuble est une croix régulière et de petite dimension, le plus souvent employée en nombre dans les armoiries. Le champ d’un Ecu peut en être semé : on la rencontre chargeant ou accompagnant les pièces honorables; elle est toujours alésée. 1901 Petite croix dans un écu. 1904 Petite croix. 1905 Petite croix qui est le diminutif de la croix alaisée et qui, le plus souvent, charge ou accompagne une pièce principale. On disait aussi croisille.

[ghhe]


Croix engrêlée Croix qui est dentelée sur les bords. 1905 Croix qui est dentelée sur les bords.

[ghhe]


Croix double Ou double croix; elle est composée de deux traverses.

[ghhe]


Croix de moulin C’est une pièce de fer forgée en forme de croix ou de sautoir percé en carré au centre. Voir Fer de moulin.

[ghhe]


croix de la Convention de Genève cross couped gules (on a field argent). [FRENCHGLOSSAR]


Croix de fer Croix militaire de sable bordée d’argent qui entre actuellement dans beaucoup d’armoiries prussiennes. 1887 Croix militaire de sable bordée d’argent qui entre actuellement dans beaucoup d’armoiries prussiennes.

[ghhe]


croix de calvaire cross of Calvary; var. of Latin cross. The crucifix itself does not appear in Fr. civic heraldry. [FRENCHGLOSSAR]

Croix de Calvaire On appelle croix de calvaire, celle dont la traverse passe plus haut que le milieu. 1843 On appelle croix de calvaire, celle dont la traverse passe plus haut que le milieu. 1887 Croix latine haussée sur trois degrés.

[ghhe]

Perroné Se dit quelquefois de la croix latine, soutenue d’un perron, autrement dit Croix de Calvaire. 1887 Se dit quelquefois de la croix latine, soutenue d’un perron, autrement dit Croix de Calvaire.


cléché cléché, in the shape of an antique key; v. croix de Toulouse. [FRENCHGLOSSAR]

Cléché Qui a la forme de l’anneau de clef antique un peu en losange, ordinairement vidé. Se dit de la croix vidée dont les extrémités sont terminées en forme d’anneaux de clef. 1772 On croit que ce mot qui est François est formé de clé, les extrémités de la croix ayant quelque ressemblance avec les anneaux des anciennes clés; il se dit, suivant Guillim, d’une piece d’armoirie percée à jour ou traversée par une autre de même figure qu’elle; par exemple, d’une croix chargée d’une autre, de même couleur que le champ qui paroît à-travers les ouvertures qu’elle laisse. Mais la Colombiere et quelques autres auteurs prétendent que ces ouvertures ne sont qu’une circonstance de la croix cléchée, qu’ils appellent vuidée; elle ne mérite, suivant eux, le nom de cléchée, que lorsqu’elle s'élargit du centre vers ses extrémités, qui sont vuidées et terminées par un angle dans le milieu. Le P. Menestrier dit qu’on se sert du mot cléché, en parlant des arrondissemens de la croix de Toulouse, qui a ses quatre extrémités faites en forme d’anneaux de clé. 1780 Se dit des arrondissements de la croix de Toulouse, dont les quatre extrémités sont faites comme les anneaux des clefs. 1843 Percé à jour de telle sorte que le champ de l'écu paraît à travers. 1864 Se dit d’une figure terminée comme les anneaux d’une clef. 1872 État d’une croix dont les quatre extrémités se recourbent en cercle. 1885 Se dit d’une pièce percée à jour, l’excavation remplie de l'émail de l'écu. 1887 Voir Croix cléchée. 1899 Se dit d’une croix vidée s'élargissant vers les extrémités de ses branches qui sont terminées par des petits boutons; les parties ajourées laissant voir le champ de l'écu; ce nom a été donné à la croix dont les branches ont cette forme à cause de sa similitude avec les anneaux des clefs anciennes. 1901 Est la forme spéciale d’une croix vidée dont chaque extrémité terminée par un bouton, affecte la forme des anneaux des clefs antiques. 1905 Se dit d’une croix dont les extrémités sont en forme d’anneaux de clef. Se dit aussi des pièces découpées à jour et qui laissent voir le champ.

[ghhe]

croix de Toulouse cross of Toulouse; cross cléchée voided and pommety. The term cléché means that the arms of the cross are shaped like a form of ancient key (Fr. clef). [FRENCHGLOSSAR]

Croix de Toulouse C’est une croix cléchée, vidée et pommetée de trois pièces à l’extrémité de chaque bras. 1887 C’est une croix cléchée, vidée et pommetée de trois pièces à l’extrémité de chaque bras. 1901 Croix vidée, cléchée, pommetée et alésée. 1905 Croix vidée, cléchée et pommetée.

Toulouse L’importance donnée à la croix dite de Toulouse, qui est une croix alésée, vidée, cléchée et pommetée fait qu’en blasonnant on peut se dispenser de dire croix de Toulouse, et simplement énoncer de Toulouse. 1899 L’importance donnée à la croix dite de Toulouse, qui est une croix alésée, vidée, cléchée et pommetée fait qu’en blasonnant on peut se dispenser de dire croix de Toulouse, et simplement énoncer de Toulouse.

[ghhe]


Croix de Saint-André Croix appelée sautoir ou sautoir alésé lorsque ses extrémités sont coupées à angle droit de manière à la voir isolée dans l'écu. 1887 Synonyme de Sautoir. 1901 Croix appelée sautoir ou sautoir alésé lorsque ses extrémités sont coupées à angle droit de manière à la voir isolée dans l'écu.

[ghhe]


croix de Malte cross of Malta; cross paty of eight points. The badge of the Knights of Malta; the eight points are said to represent the eight Beatitudes. [FRENCHGLOSSAR]

Croix de Malte Croix de chevalerie à huit pointes. 1887 Croix de chevalerie à huit pointes. 1905 La croix de Malte était en principe une croix latine blanche, pleine, sur champ de gueules, que les chevaliers portaient sur leur vêtement de dessus, au côté gauche, tandis qu’une autre, à huit pointes (croix d'étoile blanche), était appliquée devant et derrière sur leur manteau.

[ghhe]


Lorraine La croix dite de Lorraine est figurée avec un double croisillon, sa forme est plate et unie, c’est ainsi qu’elle paraît comme meuble dans un écu. C’est croix est fort usitée, comme ornement extérieur de l'écu, principalement dans les armoiries des dignitaires ecclésiastiques, elle est souvent tréflée et prend le nom de croix patriarcale. 1843 (Croix de) Voir Patriarcale. 1899 La croix dite de Lorraine est figurée avec un double croisillon, sa forme est plate et unie, c’est ainsi qu’elle paraît comme meuble dans un écu. C’est croix est fort usitée, comme ornement extérieur de l'écu, principalement dans les armoiries des dignitaires ecclésiastiques, elle est souvent tréflée et prend le nom de croix patriarcale. 1901 On nomme ainsi une croix à double traverse. La seconde est plus longue que la première.

[ghhe]

croix de Lorraine cross of Lorraine; a cross double traversed. The Cross of Lorraine is said to derive from a relic of the True Cross and is first found on banners of Anjou in fourteenth century. The upper bar of the cross represents the title written by Pilate and placed above Christ’s head. The cross double traversed became popular in Lorraine as a result of its use at the battle of Nancy, and later became associated with the cult of Jeanne d’Arc. It was adopted as a symbol of hope after 1871, and of resistance during the Second World War. [FRENCHGLOSSAR]

Croix de Lorraine Croix patriarchale. 1887 Synonyme de Croix patriarcale. 1905 Croix patriarchale.

[ghhe]


Croix de Jérusalem C’est une croix potencée et alésée, cantonnée de quatre petites croix qui sont également potencées, quoiqu’il ne soit pas rare de les rencontrer sous la forme de croisettes sans potences. Toutes ces croix d’or en champ d’argent formaient les armes du Royaume de Jérusalem aux temps des Croisades. Dans les armoiries particulières la croix de Jérusalem se présente souvent avec d’autres émaux. En employant la simple expression de Croix de Jérusalem, on exprime que la grande croix est accompagnée de ses quatre petites croix. 1887 C’est une croix potencée et alésée, cantonnée de quatre petites croix qui sont également potencées, quoiqu’il ne soit pas rare de les rencontrer sous la forme de croisettes sans potences. Toutes ces croix d’or en champ d’argent formaient les armes du Royaume de Jérusalem aux temps des Croisades. Dans les armoiries particulières la croix de Jérusalem se présente souvent avec d’autres émaux. En employant la simple expression de Croix de Jérusalem, on exprime que la grande croix est accompagnée de ses quatre petites croix. 1905 Croix des Religieux de Saint-Esprit.

[ghhe]

Jérusalem Employé pour la croix dite de Jérusalem il s’agit d’une croix potencée cantonnée de quatre croisettes du même émail. Lorsqu’il est dit pour un écu ou un quartier Jérusalem il s’agit d’argent à la croix de Jérusalem d’or. 1843 (Croix de) Voir Potencé.


Croix de Guerre military decoration 1914-18 & 1939-45. The decoration is us. external to the shield and pendant from it, but some communes have incorporated it into their arms: v. Légion d’Honneur, for a possible explanation for this. [FRENCHGLOSSAR]


Croix de Calatrava Elle a la même forme que la croix d’Alcantara. Les chevaliers de Calatrava la portaient de gueules en champ d’or. 1887 Elle a la même forme que la croix d’Alcantara. Les chevaliers de Calatrava la portaient de gueules en champ d’or.

[ghhe]


Croix de Bourgogne Voir Sautoir. 1887 Voir Sautoir.

[ghhe]


Croix d’Alcantara Ordre militaire d’Espagne. 1887 Cette croix de forme très singulière, se distingue entre autres par une sorte d’anses dont deux se trouvent à chaque bras. Le signe distinctif des chevaliers d’Alcantara, en Espagne, était un écusson d’or, chargé de cette croix de sinople.

[ghhe]


Croix câblée Croix faite de cordes ou de câbles tortillés. 1904 Croix faite de cordes ou de câbles tortillés.

[ghhe]


Croix coupée Autrement dite racourcie. 1679 Autrement dite racourcie.

[ghhe]


croix cléchée, vuidée et pommeté cross of Toulouse (qv). [FRENCHGLOSSAR]


Croix cléchée Se dit des arrondissements de la croix de Toulouse, dont les quatre extrémités sont faites comme les anneaux des clés. 1887 Se dit des arrondissements de la croix de Toulouse, dont les quatre extrémités sont faites comme les anneaux des clés. 1905 Croix, qui percée à jour, laisse voir le fond de l'écu.

[ghhe]


croix bourdonnée cross pommetty. [FRENCHGLOSSAR]

Croix bourdonnée Croix dont les extrémités sont en forme de boules. 1679 Ou pommettée. 1905 Croix dont les extrémités sont en forme de boules.

[ghhe]


croix avellane four hazelnuts joined in cross. The term is derived from Lat. nux avellanus, a hazelnut; avellanus is in turn derived from Abella, a town in Campagna, Italy, where they are grown. v. also coquerelle. [FRENCHGLOSSAR]


Croix ansée potencée Dont les extrémités se terminent par des demi-losanges. 1901 Dont les extrémités se terminent par des demi-losanges.

[ghhe]


Croix ansée Chez les Egyptiens, symbole formé d’un Tau (T), surmonté d’une anse. 1901 A longue hampe apparaît dès le Ve siècle. 1905 Chez les Egyptiens, symbole formé d’un Tau (T), surmonté d’une anse.

[ghhe]


tau

крест Святого Антуана. tau cross; the cross of Saint Antoine. /Frenchgloss/ — The cross of St. Anthony, also called the cross Tau. It derives its name from its resemblance to the Greek letter tau. This cross is somewhat similar to the cross potent.


[Pimbli]

Tau Figure héraldique appelée aussi Croix de Saint-Antoine et Taf. 1772 C’est la figure d’un T qui est une espece de croix potencée, dont on a retranché la partie qui est au-dessus de la traverse. Cette espece de croix se trouve dans les blasons des commandeurs de l’ordre de saint Antoine; les évêques et les abbés du rit grec la portent encore à présent de cette manière, et quand on l’a mise sur l’habit de saint Antoine, c'étoit pour montrer seulement qu’il étoit abbé. 1798 Croix dont on a retranché la partie qui est au-dessus de la traverse; elle se trouve dans plusieurs armoiries. 1843 Figure qui ressemble à un T dont les trois extrémités s'évasent. 1872 V. Taf. 1887 Voir Taf. 1899 Meuble en forme de T, appelé quelquefois taf; c’est une croix pattée qui n’a que trois branches, celles en traverse et celle du bas; on la nomme tantôt croix, tantôt béquille de Saint-Antoine. 1901 Espèce de potence ayant la forme du T majuscule. 1905 Figure héraldique appelée aussi Croix de Saint-Antoine et Taf.


Taf Voir Tau. 1872 (ou Tau) Pièce ressemblant à un T, on la nomme aussi béquille de saint Antoine. 1887 Voir Béquille de Saint-Antoine. 1899 Nom donné quelquefois à la croix de Saint-Antoine, mais cette croix ayant la forme d’un T est plus généralement appelé Tau.


[ghhe]

----

croix ancrée cross moline. [FRENCHGLOSSAR]

croix ancrée, guivrée, gringolée cross gringolé, ie. a cross whose arms end in viper’s heads; not rare in Fr. heraldry. Acc. to P gringolé is used for a cross whose arms end in animal’s heads, and guivré for viper’s heads (v. also the note on basilique). However, C states that the croix gringolé has four serpent’s heads and the croix givré (sic), eight. In practice, the terms are interchangeable, and in this example both are used together. [FRENCHGLOSSAR]

Croix ancrée Dont les extrémités se terminent en deux crochets ouverts demi-circulaires. 1679 Qui autrement est nommee nylé, ou d’aucuns nelle, lors qu’elle est comme un filet, & plus estroite que la croix ancree, qui doit estre plus large, & en cela est leur difference. 1887 Celle dont les quatre branches se terminent en crochets comme les ancres de vaisseau. 1905 Croix dont les extrémités sont crochues comme celles d’une ancre.

[ghhe]


croix alésée cross couped. [FRENCHGLOSSAR]

Croix alésée Croix dont les extrémités ne touchent pas les bords de l'écu. Elle se considère comme n’importe quelle croix spéciale qui est un meuble.

[ghhe]


croix Saint André saltire; cross of Saint Andrew. [FRENCHGLOSSAR]


Croix (Passé en) Se dit de deux pièces longues posées l’une horizontalement et l’autre verticalement, l’une passant sur l’autre. 1887 Se dit de deux pièces longues posées l’une horizontalement et l’autre verticalement, l’une passant sur l’autre. 1901 Se dit de deux pièces : l’une posée en pal, l’autre posée en fasce et brochant sur la première.

[ghhe]


Croix (En) Se dit d’objets rangés dans la direction qui est propre à la croix. 1887 Se dit d’objets rangés dans la direction qui est propre à la croix. 1901 Désigne la position de symboles posés dans le sens d’une croix.

[ghhe]


croix cross. There are many forms of the cross, and a number of these are variations on a theme. Poor drawing or bad interpretation over hundreds of years has led to many types of cross being duplicated with a minor change in design and a new name. Many are synonomous. Each of the words describing the type of cross is listed separately, following the word croix, below. An exception is tau (qv.), which is found alone. [FRENCHGLOSSAR]

Croix Pièce honorable formée d’un pal et d’une fasce. On en a compté plus de 400 différentes. Cette pièce honorable est une des plus usitées en armoiries. La partie carrée, laissée libre à chaque coin de l'écu se nomme canton, c’est pour cela que l’on doit dire qu’une croix est cantonnée, et non accompagnée, lorsque de menus meubles sont placés dans les vides carrés ou cantons. La forme de la croix se représente sous de nombreuses variétés, en se reportant aux différents noms qui suivent on y trouvera les explications nécessaires : — Alésée — Ancrée — Anillée — Clavelée — Enhendée — Au pied fiché — Fleurdelysée — Fleuronnée — Givrée — de Lorraine — Pattée — Pommetée — Potencée — Recercelée — Recroisettée — Retranchée — Tréflée — de Toulouse — Vidée, etc… 1864 Symbole du christianisme très-fréquemment employé avec des formes diverses dans le blason des anciennes familles. Croisette, petite croix. 1872 Pièce dite honorable. Elle s'étend, par ses branches, aux quatre côtés de l'écu et laisse quatre vides qu’on nomme cantons. 1885 C’est le signe de notre rédemption qu’adoptèrent naturellement les preux dont la dévotion égalait la bravoure. On la forme au moyen de la réunion du pal et de la fasce. Le fameux labarum de Constantin n'était autre chose que la croix, et elle fut adoptée comme signe de piété ou de services rendus à la religion. Les évènements en ont fait varier les formes à l’infini. 1887 La croix ordinaire est formée de la fasce et du pal réunis. Ses branches s'étendent jusqu’aux bords de l'écu. Elle est désignée par le simple mot de croix. Pour la distinguer d’autres formes de croix, on dit croix pleine. Nulle autre pièce héraldique n’a subi tant de changement de forme que la croix; le nombre en est des plus considérables; mais il s’en faut de beaucoup que toutes ces variations se rencontreraient dans les armoiries, car beaucoup semblent inventées par les anciens hérauts dans le seul but de faire voir les mille manières dont on pourrait diversifier une figure donnée. 1899 Cette pièce honorable est une des plus usitées en armoiries; elle est formée d’un pal et d’une fasce de proportions un peu réduites qui se rencontrent au milieu de l’Ecu et le coupent en angle droit. La partie carrée, laissée libre à chaque coin de l'écu se nomme canton, c’est pour cela que l’on doit dire qu’une croix est cantonnée, et non accompagnée, lorsque de menus meubles sont placés dans les vides carrés ou cantons. La forme de la croix se représente sous de nombreuses variétés, en se reportant aux différents noms qui suivent on y trouvera les explications nécessaires : — Alésée — Ancrée — Anillée — Clavelée — Enhendée — Au pied fiché — Fleurdelysée — Fleuronnée — Givrée — de Lorraine — Patée — Pommetée — Potencée — Recercelée — Recroisettée — Retranchée — Tréflée — de Toulouse — Vidée, etc … 1901 A l'époque des Croisades, la croix varia de forme, et de couleur, afin d’empêcher la confusion dans les rangs des guerriers. 1905 La croix est une pièce héraldique dont le forme, la disposition et les proportions varient à l’infini, suivant les armoiries où elle se trouve figurée. En règle c’est exactement la réunion du pal et de la fasce, et elle est placée au centre de l'écu. Voir les différentes croix.

[ghhe]



Если вы нашли ошибку в тексте или возможно у Вас есть что добавить.
Для изменения текста нажмите кнопку "править" вверху страницы
Поделиться: