Противо- (геральд.)

Материал из Энциклопедия символики и геральдики
(перенаправлено с «Contre-hermine»)
Перейти к: навигация, поиск


Contr'écart Est la partition en quatre quartiers d'un quartier d'écu. Voyez Quartier. Il y a des écus contr'écartelés qui ont vingt ou vingt-cinq quartiers. Contr'écart se dit de la partie même du quartier écartelé, c'est-à-dire des divisions ou écussons dont l'écu est chargé, comme lorsqu'on place dans le même champ les armes de plusieurs familles à raison de mariages, alliances, etc. Voyez Quartier, Écu, Champ, Écusson . La Colombiere observe que le plus grand nombre de contr'écarts usité en France, est celui de trente-deux; mais qu'en Angleterre et en Allemagne ils vont quelquefois jusqu'à quarante: il en cite pour exemple l'écu du comte de Leicester ambassadeur extraordinaire en France en 1639, qui avoit quarante contr' écarts; et il ajoute que quelques-uns en ont jusqu'à soixante-quatre. Mais ce grand nombre de quartiers cause de la confusion: aussi tous les auteurs d'armoriaux se récrient contre cet usage, comme contre un abus. Guillaume Wickley observe que ces écarts de quartiers ou contr'écarts sont plus propres pour une carte généalogique, où ils servent à constater les alliances et les titres d'une famille, que dans les armoiries dont on fait parade. 1772 Est la partition en quatre quartiers d'un quartier d'écu. Voyez Quartier. Il y a des écus contr'écartelés qui ont vingt ou vingt-cinq quartiers. Contr'écart se dit de la partie même du quartier écartelé, c'est-à-dire des divisions ou écussons dont l'écu est chargé, comme lorsqu'on place dans le même champ les armes de plusieurs familles à raison de mariages, alliances, etc. Voyez Quartier, Écu, Champ, Écusson . La Colombiere observe que le plus grand nombre de contr'écarts usité en France, est celui de trente-deux; mais qu'en Angleterre et en Allemagne ils vont quelquefois jusqu'à quarante: il en cite pour exemple l'écu du comte de Leicester ambassadeur extraordinaire en France en 1639, qui avoit quarante contr' écarts; et il ajoute que quelques-uns en ont jusqu'à soixante-quatre. Mais ce grand nombre de quartiers cause de la confusion: aussi tous les auteurs d'armoriaux se récrient contre cet usage, comme contre un abus. Guillaume Wickley observe que ces écarts de quartiers ou contr'écarts sont plus propres pour une carte généalogique, où ils servent à constater les alliances et les titres d'une famille, que dans les armoiries dont on fait parade.

[ghhe]

Contraire S'emploie parfois pour dire contourné, ou à l'inverse.

[ghhe]

Contre Lorsque, dans un écu parti, coupé, taillé ou tranché, les pièces de même nature sont opposées les unes aux autres, c'est-à-dire quand l'émail est opposé au métal, et le métal à l'émail, on dit alors, d'après les pièces dont l'écu est chargé, qu'il est contre-bandé, contre-barré, contre-chevronné, contre-fascé, contre-palé. 1899 Lorsque, dans un écu parti, coupé, taillé ou tranché, les pièces de même nature sont opposées les unes aux autres, c'est-à-dire quand l'émail est opposé au métal, et le métal à l'émail, on dit alors, d'après les pièces dont l'écu est chargé, qu'il est contre-bandé, contre-barré, contre-chevronné, contre-fascé, contre-palé.

[ghhe]

Contre-bandé, contre-barré, contre-bretessé, contr'écartelé, contre-fascé, contre-fleuré, contre-pallé, contre-potencé, contre-vairé Sont pièces dont les bandes, barres, brétesses, écartelures, fasces, fleurons, pals, potences et vairs sont opposés. 1780 Sont pièces dont les bandes, barres, brétesses, écartelures, fasces, fleurons, pals, potences et vairs sont opposés.

[ghhe]

Contre-bandé, Contre-barré, Contre-bretessé, Contre-chevronné, Contre-componé, Contre-fascé, Contre-fleuronné, Contre-palé, Contre-potencé, Contre-vairé Se dit des pièces dont les bandes, barres, bretesses, chevrons, compons, fasces, fleurons, pals, potences, vairs sont opposés. 1872 Se dit des pièces dont les bandes, barres, bretesses, chevrons, compons, fasces, fleurons, pals, potences, vairs sont opposés.

[ghhe]

Contre-bandé, Contre-barré, Contre-chevronné, Contre-fascé, Contre-palé Veut dire qu'un écu est entièrement couvert de bandes, barres, chevrons, fasces ou pals et qu'ensuite ledit écu est divisé par une ligne qui sépare chacune de ces pièces en deux parties dont l'une est de métal et l'autre de couleur. En comptant les pièces, on n'énumère que celles d'une des moitiés de l'écu. Par exemple : un écu est tiercé en pal, et coupé par une ligne qui passe par le milieu des pals. Supposons que dans la moitié supérieure de l'écu les trois pals sont d'argent, de sable et d'argent, ils seront dans la moitié inférieure de sable, d'argent et de sable. L'écu présentera alors six pièces d'émaux divers, mais ces six pièces ne forment ensemble que trois pals. Par conséquent on dira : palé contre-palé d'argent et de sable de trois pièces. Et ainsi pour les autres divisions. 1887 Veut dire qu'un écu est entièrement couvert de bandes, barres, chevrons, fasces ou pals et qu'ensuite ledit écu est divisé par une ligne qui sépare chacune de ces pièces en deux parties dont l'une est de métal et l'autre de couleur. En comptant les pièces, on n'énumère que celles d'une des moitiés de l'écu. Par exemple : un écu est tiercé en pal, et coupé par une ligne qui passe par le milieu des pals. Supposons que dans la moitié supérieure de l'écu les trois pals sont d'argent, de sable et d'argent, ils seront dans la moitié inférieure de sable, d'argent et de sable. L'écu présentera alors six pièces d'émaux divers, mais ces six pièces ne forment ensemble que trois pals. Par conséquent on dira : palé contre-palé d'argent et de sable de trois pièces. Et ainsi pour les autres divisions.

[ghhe]

Contre-bandé, contre-fascé, etc. Se dit d'un écu dont les partitions se composent de bandes, de fasces, etc., coupées par le milieu, de telle manière que les émaux s'alternent et sont opposés. 1843 Se dit d'un écu dont les partitions se composent de bandes, de fasces, etc., coupées par le milieu, de telle manière que les émaux s'alternent et sont opposés. 1885 Se dit quand il y a contre bande, fasce contre fasce, par contre pal, etc..., etc.

[ghhe]

Contre-appaumé S'emploie pour désigner une main dont on voit le dessus. 1872 Se dit d'une main dont on voit seulement le dos. 1887 Se dit d'une main dont on voit le dos, et qui est aussi appelée arrière-main. 1899 S'emploie pour désigner une main dont on voit le dessus.

[ghhe]

Contre-bande Bande divisée en deux parties, l'une de métal, l'autre d'émail. La contre-bande est formée par deux demi-bandes, qui parfois sont d'émaux différents, mais qui régulièrement doivent être l'une de métal, l'autre d'émail. 1905 Bande divisée en deux parties, l'une de métal, l'autre d'émail. La contre-bande est formée par deux demi-bandes, qui parfois sont d'émaux différents, mais qui régulièrement doivent être l'une de métal, l'autre d'émail.

[ghhe]

Contre-bandé Indique un bandé de plusieurs pièces, parti d'un trait. Ses émaux sont alors opposés. 1772 Signifie bandé de six par bande senestre contre-changée. Voyez Bandé. 1864 Est une pièce dont les bandes sont opposées, c'est-à-dire changent de couleur en un point de leur longueur. 1901 Indique un bandé de plusieurs pièces, parti d'un trait. Ses émaux sont alors opposés. 1905 Se dit de l'écu bandé, c'est-à-dire recouvert de bandes en nombre égal aux interstices du champ (trois) quand il est divisé de telle sorte que les demi-bandes correspondantes sont d'un émail différent.

[ghhe]

Contre-barre Barre divisée en deux parties demi-barres, l'une de métal, l'autre d'émail. 1905 Barre divisée en deux parties demi-barres, l'une de métal, l'autre d'émail.

[ghhe]

Contre-barré Se dit de l'écu barré, c'est-à-dire formé de six partitions en barre et divisé par une ligne telle que les demi-barres correspondantes sont d'un émail différent. 1772 Signifie bandé à senestre par une bande contre-changée. Voyez Bandé. 1864 Est une pièce dont les barres sont opposées. 1905 Se dit de l'écu barré, c'est-à-dire formé de six partitions en barre et divisé par une ligne telle que les demi-barres correspondantes sont d'un émail différent.

[ghhe]

contre-bretessé counter embattled; v. bastillé; bretessé. [FRENCHGLOSSAR]

Contre-bretessé Se dit des pièces honorables qui ont des créneaux des deux côtés et qui sont opposés les uns aux autres ; le chef ne peut être contre-bretessé. 1864 Se dit d'une pièce crénelée, dont les créneaux sont opposés directement, au lieu de l'être alternativement. 1899 Se dit des pièces honorables qui ont des créneaux des deux côtés et qui sont opposés les uns aux autres ; le chef ne peut être contre-bretessé. 1901 Indique un pal, une fasce, une bande, etc., bordé de créneaux des deux côtés. Les créneaux d'un côté sont opposés aux espaces ménagés entre les créneaux de l'autre côté et réciproquement. 1905 (Ou Contre-bretéché) Se dit d'une pièce (fasce, bande, barre, pal, etc.) à bretesses, où les merlons des créneaux sont opposés aux embrasures, c'est-à-dire les pleins aux vides, et réciproquement. La disposition contraire caractérise les pièces bretessées.

[ghhe]

Contre-burelé Se dit d'un écu burelé, quand il est divisé par une ligne telle que les demi-burelles opposées sont d'un émail différent. 1905 Se dit d'un écu burelé, quand il est divisé par une ligne telle que les demi-burelles opposées sont d'un émail différent.

[ghhe]

Contre-cannelé Attribut des pièces cannelées, quand les nodosités sont alternées et que les courbures sont opposées aux pointes. 1905 Attribut des pièces cannelées, quand les nodosités sont alternées et que les courbures sont opposées aux pointes.

[ghhe]

Contre-changé Se dit de l'écu dont la couleur du change et des pieces est interrompue et variée par des lignes de partition. Tel est l'écu du fameux Chaucer auteur et poëte Anglois fort célèbre dans le quatorzieme siecle. Il porte parti par pal, d'argent et de gueules; une bande contre-changée, c'est-à-dire que la partie de la bande régnante sur la partie du champ qui est d'argent, est de gueules, et vice versa. 1772 Se dit de l'écu dont la couleur du change et des pieces est interrompue et variée par des lignes de partition. Tel est l'écu du fameux Chaucer auteur et poëte Anglois fort célèbre dans le quatorzieme siecle. Il porte parti par pal, d'argent et de gueules; une bande contre-changée, c'est-à-dire que la partie de la bande régnante sur la partie du champ qui est d'argent, est de gueules, et vice versa.

[ghhe]

Contre-chevron Chevron divisé, dont les deux parties opposées sont de différent émail. 1905 Chevron divisé, dont les deux parties opposées sont de différent émail.

[ghhe]

Contre-chevronné Se dit de l'écu chevronné, quand il est divisé par une ligne verticale, et que les demi-chevrons correspondant sont d'un émail ou métal différent. 1772 Se dit d'un écu qui porte plusieurs chevrons séparés par des lignes de partition, opposés l'un à l'autre, en telle sorte que le métal soit opposé à la couleur, et la couleur au métal. 1901 Indique un écu chevronné de plusieurs pièces parti d'un trait. Les émaux des branches sont d'émaux alternés et opposés. 1905 Se dit de l'écu chevronné, quand il est divisé par une ligne verticale, et que les demi-chevrons correspondant sont d'un émail ou métal différent.

[ghhe]

Contre-componé Attribut de la bordure componée lorsque l'écu étant fascé les compons de métal correspondent aux fasces d'émail. 1772 Se dit d'un écu dont le champ étant parti de deux métaux, la bordure l'est aussi, mais de sorte que ses compons ne tombent pas sur la couleur du champ, semblable à la leur; ainsi l'on dit fascé d'or et de sable, à la bordure contre-componée de même, c'est-à-dire que l'écu étant fascé d'or et de sable, les compons d'or de la bordure répondent aux fasces de sable, et les compons de sable aux fasces d'or. 1864 Se dit de la disposition inverse du componé. 1887 Terme qui ne s'emploie que dans des cas extrêmement rares Quand un écu est fascé ou palé de certains émaux et entouré d'une bordure componée des mêmes émaux, dont les compons de couleur sont opposés aux fasces ou pals de métal, cette bordure est dite contre-componée. 1901 Se dit d'une bordure componée, lorsque le champ de l'écu a plusieurs fasces et que les deux émaux de ce champ semblables aux deux émaux de la bordure componée, se trouvent opposés à dextre et à senestre.

[ghhe]

Contre-costé Coupé de gueules et de sable, au tronc contre-côté d'or. Pianelle vers la riviere de Genes, et à Lyon, coupé de gueules et de sable, au tronc contre-côté d'or, péri en fasce sur le tout. 1772 Coupé de gueules et de sable, au tronc contre-côté d'or. Pianelle vers la riviere de Genes, et à Lyon, coupé de gueules et de sable, au tronc contre-côté d'or, péri en fasce sur le tout.

[ghhe]

Contre-coticé Se dit de l'écu coticé, quand il est divisé en deux parties égales, de telle manière que les demi-cotices qui se correspondent sont d'émail différent (assez rare). 1905 Se dit de l'écu coticé, quand il est divisé en deux parties égales, de telle manière que les demi-cotices qui se correspondent sont d'émail différent (assez rare).

[ghhe]

Contre-fasce Fasce divisée en deux demi-fasces d'émaux différents. 1905 Fasce divisée en deux demi-fasces d'émaux différents.

[ghhe]

Contre-fascé Disposition dans laquelle l'écu étant divisé en six parties, chaque côté présente deux carrés pareils de couleur, et un de couleur opposée, séparés l'un de l'autre. 1772 Il se dit des pieces dont les faces sont opposées. 1864 Disposition dans laquelle l'écu étant divisé en six parties, chaque côté présente deux carrés pareils de couleur, et un de couleur opposée, séparés l'un de l'autre. 1901 Indique un fascé de six, huit, douze ou seize pièces, parti d'un trait et dont les émaux sont alternés et opposés. 1905 Se dit d'un écu fascé, lorsqu'il est divisé par une ligne verticale, et que les demi-fasces correspondantes sont d'émail différent.

[ghhe]

Contre-flambant D'argent à un bâton de gueules, flambant et contreflambant de dix pieces de même. 1772 D'argent à un bâton de gueules, flambant et contreflambant de dix pieces de même.

[ghhe]

Contre-fleurdelisé Se dit des pièces terminées par des fleurs de lis, lorsque les fleurons sont alternativement d'émail et de métal. 1905 Se dit des pièces terminées par des fleurs de lis, lorsque les fleurons sont alternativement d'émail et de métal.

[ghhe]

Contre-fleuronné Se dit en général des pièces ornées de fleurons alternés. 1905 Se dit en général des pièces ornées de fleurons alternés.

[ghhe]

contre-fleuré counter flory, of a tressure. [FRENCHGLOSSAR]

Contre-fleuré Se dit d'un écu dont les fleurons sont alternés et opposés, en sorte que la couleur fait face au métal et le métal à la couleur. 1772 Qui se dit d'un écu dont les fleurons sont alternés et opposés, en sorte que la couleur répond au métal. 1864 Où les fleurs sont opposées. 1905 Orné de feuilles d'aches, alternativement de métal et d'émail. Synonyme de contre-fleuronné.

[ghhe]

contre-hermine counter ermine; v. hermine. [FRENCHGLOSSAR]

Contre-hermine C'est le contraire de l'hermine, en ce que le fond est de sable et les mouchetures d'argent. 1772 Est le contraire de l'hermine, c'est-à-dire un champ de sable moucheté d'argent, au lieu que l'hermine est un champ d'argent moucheté de sable. Voyez Hermine. 1843 Hermine dont les émaux sont changés ; le fond est de sable, les mouches sont d'argent. 1872 Fourrure dite hermine dont les émaux sont intervertis. 1885 S'obtient en substituant les couleurs, c'est-à-dire en faisant le champ de sable et les mouchetures d'argent. On peut dire aussi poudré d'argent. 1887 C'est la fourrure, appelée hermine, aux émaux intervertis. Le champ est de sable et les mouchetures sont d'argent. 1899 C'est le contraire de l'hermine, en ce que le fond est de sable et les mouchetures d'argent. 1905 Fourrure qui est le contraire de l'hermine, c'est-à-dire qui est de sable moucheté d'argent, tandis que l'hermine est un champ d'argent à mouchetures de sable.

[ghhe]

Contre-herminé Se dit d'une pièce couverte de contre-hermine. 1901 Fourrure de l'écu représentée par un champ d'émail quelconque, semé de mouchetures d'hermine d'or ou d'argent. 1905 Se dit d'un écu ou d'une pièce quelconque qui est de sable moucheté d'argent.

[ghhe]

Contre-issant Se dit des animaux adossés, dont la tête et les piés de devant sortent d'une des pieces de l'écu. 1772 Se dit des animaux adossés, dont la tête et les piés de devant sortent d'une des pieces de l'écu.

[ghhe]

Contre-manché Parti coupé et contre-manché de sable et d'argent de l'un à l'autre. 1772 Parti coupé et contre-manché de sable et d'argent de l'un à l'autre.

[ghhe]

Contre-mur Généralement un mur sur le côté d'une tour ou d'un château, ordinairement à senestre de la construction et représenté comme la tour, crénelé. 1905 Petit mur adossé contre un autre pour le soutenir, le consolider, ou en avant d'un autre pour lui servir de défense.

[ghhe]

Contre-pal Pal divisé en deux parties qui régulièrement doivent être l'une de métal, l'autre d'émail. Dans la pratique, il y a des contre-pals de deux métaux ou de deux émaux différents. 1905 Pal divisé en deux parties qui régulièrement doivent être l'une de métal, l'autre d'émail. Dans la pratique, il y a des contre-pals de deux métaux ou de deux émaux différents.

[ghhe]

contre-palé paly counter paly. [FRENCHGLOSSAR]

Contre-palé Se dit de l'écu palé et divisé en deux parties. Les deux émaux du champ sont alternés et figurent de l'une à l'autre. 1772 Se dit de l'écu où les pals sont opposés l'un à l'autre et alternés; en sorte que la couleur des pals opposés répond au métal, et le métal à la couleur. 1864 Même disposition de couleurs que dans les pièces contre-bandées. 1901 Indique un pallé de six ou de huit pièces coupé par un trait et dont les émaux sont alternés et opposés. 1905 Se dit de l'écu palé et divisé en deux parties. Les deux émaux du champ sont alternés et figurent de l'une à l'autre.

[ghhe]

contre-parti per pale per pale... Used of a shield where one of the partitions per pale is itself per pale. v. mi-parti. [FRENCHGLOSSAR]

contre-passant contourned, of a lion passant. [FRENCHGLOSSAR]

Contre-passant Se dit de plusieurs animaux placés l'un au-dessus de l'autre et passant dans un sens opposé. 1772 Se dit de deux animaux, dont l'un paroît avancer et passer dans un sens tout contraire à l'autre. Voy. Passant. 1780 Se dit des animaux, dont l'un passe d'un côté, l'autre d'un autre. 1843 Passant les uns dans un sens, les autres dans l'autre. 1864 Se dit des animaux superposés dont l'un a la tête à droite, et l'autre à gauche de l'écu. 1872 Se dit des animaux mis l'un au-dessus de l'autre dans un sens contraire. 1885 Se dit de plusieurs animaux passant dans un sens opposé. 1887 Se dit de deux animaux, placés l'un au-dessus de l'autre, dont l'un passe à dextre et l'autre à senestre. Il est plus simple de décrire ce dernier comme contourné. 1899 Se dit de plusieurs animaux posés l'un au-dessus de l'autre et passant dans un sens opposé. 1901 Terme désignant la position de deux animaux superposés. L'un passant à dextre et l'autre à senestre. 1905 Se dit de plusieurs animaux placés l'un au-dessus de l'autre et passant dans un sens opposé.

[ghhe]

contre-pointé rare, affronty. [FRENCHGLOSSAR]

Contre-pointé Se dit des chevrons placés les deux pointes l'une contre l'autre; l'un étant en-bas dans sa situation ordinaire, la pointe en en-haut; l'autre en-haut, la pointe en en-bas, de sorte que les deux pointes se regardent. Les chevrons peuvent être aussi contre-pointés d'un autre sens, comme lorsqu'ils sont couchés sur le côté dans le champ de l'écu, les deux pointes tournées l'une contre l'autre; ce qu'on appelle contre-pointé en fasce. 1772 Se dit des chevrons placés les deux pointes l'une contre l'autre; l'un étant en-bas dans sa situation ordinaire, la pointe en en-haut; l'autre en-haut, la pointe en en-bas, de sorte que les deux pointes se regardent. Les chevrons peuvent être aussi contre-pointés d'un autre sens, comme lorsqu'ils sont couchés sur le côté dans le champ de l'écu, les deux pointes tournées l'une contre l'autre; ce qu'on appelle contre-pointé en fasce.

[ghhe]

Contre-position Situation des pièces contre-posées. 1905 Situation des pièces contre-posées.

[ghhe]

Contre-posé Se dit de deux figures ou meubles qui sont posés parallèlement, l'un dans un sens et l'autre dans l'autre ; pour les animaux, souvent synonyme de contre-passant. 1901 Se dit des flèches, haches d'armes et autres pièces dont les pointes ou le tranchant sont tournés vers le flanc senestre de l'écu. Il se dit aussi d'un éperon tourné vers la senestre. 1905 Se dit des pièces posées l'une sur l'autre dans un sens différent, comme de deux dards dont l'un a la pointe à en haut et l'autre en bas.

[ghhe]

Contre-potencé Se dit d'une pièce potencée quand la disposition des potences est alternée. 1772 Se dit d'un écu chargé de plusieurs potences posées en différens sens, de sorte que les unes ayent la traverse en-haut, et les autres l'ayent en-bas. Voyez Potence. 1864 Se dit d'une disposition dans laquelle les têtes de potence sont entre-mêlées. 1899 Se dit des pièces honorables, chef, fasce, barre, bande, croix, pal, chevron, sautoir, dont l'intérieur est rempli par des petites potences enclavées les unes dans les autres, sans doute à cause des armes des comtes de Champagne dont la bande est composée d'un potencé contre potencé, se sont improprement servi de l'expression champagné dans le cas dont nous déterminons l'usage. 1901 Indique un chevron, une fasce, une bande, etc., chargé de potences opposées les unes aux autres et dont les bras des unes sont les angles des autres. 1905 Se dit d'une pièce potencée quand la disposition des potences est alternée.

[ghhe]

Contre-rampant Se dit quelquefois de deux lions rampants, quand ils sont adossés ou affrontés. 1772 Qui se dit des animaux qui rampent tournés l'un contre l'autre. 1864 Se dit de deux animaux rampants qui se regardent. 1905 Se dit quelquefois de deux lions rampants, quand ils sont adossés ou affrontés.

[ghhe]

Contre-saillant Se dit de deux animaux qui semblent sauter en se dirigeant chacun dans un sens opposé. 1772 Se dit de deux animaux sur l'écu, qui semblent sauter en s'écartant l'un de l'autre directement en sens contraire. Voyez Saillant.

[ghhe]

contre-sceau counter seal. OF scel is also found. [FRENCHGLOSSAR]

Contre-vair Est un vair dont les clochettes d'azur se joignent à la base. 1694 (Varier) - Terme de Blason. C'est la mesme chose que Vair, sinon que la disposition des pieces est differente, c'est à dire, que la pointe des petites pieces d'azur est opposée à la pointe des pieces de mesme couleur, & la pointe des pieces d'argent est opposée a la pointe des pieces de mesme metal. 1843 Vair dont les cloches de même émail sont opposées les unes aux autres, alternativement, par les pointes ou par les bases. 1885 Se forme en opposant par les bases et par les pointes les pièces de même émail. 1887 C'est un vair dans lequel les pièces d'azur se joignent par les bases. 1899 Pour cette fourrure elle diffère du vair en ce que ce sont les pièces d'un même métal et du même émail qui sont opposées entre elles par leurs pointes et leur base. 1901 Est un vair dont les clochettes d'azur se joignent à la base. 1905 Fourrure composée de rangées de pièces en forme de clochettes, les unes d'azur et les autres d'argent ; les clochettes d'azur opposées par la base aux clochettes d'azur, et les clochettes d'argent aux clochettes d'argent. Le Contre-vair en pointe est celui dans lequel les bases des clochettes sont opposées aux pointes des clochettes du rang suivant. Dans le contre-vair opposé en pointe, les pointes sont opposées aux pointes.

[ghhe]

Contre-vairé Se dit lorsque le contre-vair est composé d'autres émaux que d'argent et d'azur. 1694 (Varier) - adj. Terme de blason. Il a le mesme sens que Contrevair, sinon que les emaux sont les mesmes qu'au Vair. 1772 Se dit des fourrures dont les pots sont mis base contre base, métal contre métal, et couleur contre couleur. 1864 Disposition dans laquelle, les dés de même couleur du vair, sont opposés, au lieu d'alterner. 1887 Se dit lorsque le contre-vair est composé d'autres émaux que d'argent et d'azur. 1901 Indique un contre-vair composé d'autres émaux que d'argent et d'azur. 1905 Se dit d'un écu ou d'une pièce quelconque qui est chargée de contrevair.

[ghhe]

Contre-écarteler Diviser en quatre quartiers, deux des quartiers d'un écu écartelé. 1772 C'est diviser en quatre quartiers un des quartiers de l'écu qui est déjà écartelé, en sorte que l'écu ait seize quartiers. Voy. Quartier. 1905 Diviser en quatre quartiers, deux des quartiers d'un écu écartelé.

[ghhe]

contre-écartelé quarterly... quarterly (ie. quartered again, of a quarterly shield with one of the quarters itself quartered). [FRENCHGLOSSAR]

Contre-écartelé Se dit des 1er et 4e, ou 2e et 3e quartiers d'un écu écartelé, quand ces quartiers sont eux-mêmes écartelés. Se dit d'une bordure dont l'émail est alternativement opposé à celui de l'écu écartelé. 1772 On appelle écu contrécartelé, celui dont un des quartiers de son écartelûre est dere-chef écartelé. Voy. Écarteler. 1843 Écartelé une seconde fois, comme le quartier qui est lui-même écartelé. 1864 Disposition inverse de l'écartelé. 1872 État d'un écu écartelé contenant une autre écartelure. 1887 Se dit d'un écu écartelé, dont un ou plusieurs des quartiers sont écartelés de nouveau. 1899 Se dit d'un écu écartelé qui figure dans un des quartiers de la première écartelure. 1901 Se dit du quartier d'un écartelé qui est de nouveau partagé en quatre parties. Il s'applique aussi à une bordure dont l'émail est opposé à chaque quartier de l'écartelé. 1905 Se dit des 1er et 4e, ou 2e et 3e quartiers d'un écu écartelé, quand ces quartiers sont eux-mêmes écartelés. Se dit d'une bordure dont l'émail est alternativement opposé à celui de l'écu écartelé.

[ghhe]

Contre-échiqueté Fascé d'argent et de gueules, à la bordure contrechiquetée de même. 1772 Fascé d'argent et de gueules, à la bordure contrechiquetée de même.

[ghhe]

Contre-échiqueté, Contrechiqueté Fascé d'argent et de gueules, à la bordure contrechiquetée de même. Die Tangel en Turinge, fascé d'argent et de gueules à la bordure contrechiquetée de gueules et d'argent de deux tires. 1772 Fascé d'argent et de gueules, à la bordure contrechiquetée de même. Die Tangel en Turinge, fascé d'argent et de gueules à la bordure contrechiquetée de gueules et d'argent de deux tires. 1864 Même disposition.

[ghhe]

Contre-écoté Se dit des pièces écotées, quand la disposition est analogue à celle des pièces contre-bretessées. 1905 Se dit des pièces écotées, quand la disposition est analogue à celle des pièces contre-bretessées.

[ghhe]

Contre-émanché Anciennement contre-manché, se dit quand des émanches d'émaux différents sont opposées par les pointes au lieu de s'emboîter l'un dans l'autre.

[ghhe]

Contrechiqueté Voir Contre-échiqueté. 1772 Voir Contre-échiqueté.

[ghhe]

Contrefacé Voir Contre-fascé. 1772 Voir Contre-fascé.

[ghhe]

Contrevair Voir Contre-vair. 1798 Voir Contre-vair. 1905 Voir Contre-vair.

[ghhe]

Contrevairé Voir Contre-vairé. 1798 Voir Contre-vairé.

[ghhe]

рус — ???
фр. — fascé-contre-fascé
англ. — ???

Согласно Бр. Тиммсу, встречается единожды в значении «per pale a fess counterchanged».


Если вы нашли ошибку в тексте или возможно у Вас есть что добавить.
Для изменения текста нажмите кнопку "править" вверху страницы
Поделиться: