Решётка (геральд.)

Материал из Энциклопедия символики и геральдики
(перенаправлено с «Claires-voies»)
Перейти к: навигация, поиск


Chgloss

trellis, treille

(trel) Cross-barred work; lattice work. It differs from fretty in that the pieces do not interlace under and over, but cross athwart each other, being nailed at the joints. Also called trellis.


[Pimbli]


Coulisse Herse percée à la porte d’une tour ou d’un château. Quand elle permet de passer, on la dit levée; si elle intercepte le passage, elle est dite abaissée. 1885 Se dit d’un château et d’une tour dont la herse ou coulisse est baissée. 1899 Lorsqu’une tour ou un château sont fermés à l’aide de ce meuble, et non par une porte, on donne la désignation de coulisse au château ou à la tour dont cette pièce semble interdire l’entrée. 1905 Herse percée à la porte d’une tour ou d’un château. Quand elle permet de passer, on la dit levée; si elle intercepte le passage, elle est dite abaissée.

[ghhe]

coulissé with a portcullis. [FRENCHGLOSSAR]

Coulissé Se dit d’un château ou d’une tour dont on voit la herse ou coulisse fermée ou mi-ouverte. 1780 Se dit d’un château et d’une tour qui ont la herse ou coulisse à la porte. 1864 Se dit d’un château ou d’une tour qui ont une herse à la porte. 1872 Se dit d’un château et d’une tour qui ont la herse ou coulisse à la porte. 1887 Se dit d’un château ou d’une tour dont on voit la herse ou coulisse. 1901 Se dit d’une tour ou d’un château dont la herse est baissée. 1905 Se dit des châteaux ou des tours munis d’une herse.

[ghhe]

fretté fretty. [FRENCHGLOSSAR]

Fretté Se dit de l'écu et des pièces dont la surface est chargée de frettes. 1780 Se dit de l'écu et des pièces principales couvertes de bâtons croisés en sautoirs, qui laissent des espaces vuides et égaux en forme de losanges. 1798 Il se dit des pièces couvertes de bâtons en sautoirs, qui forment des lozanges. 1843 Divisé en frettes; l'écu fretté se compose ordinairement de six pièces ou bâtons entrelacés. 1864 Est le comble d’un toit qui se fait le plus souvent de perches croisées et entrelacées. Cette figure est souvent employée en blason. 1872 État de l'écu couvert de bandes et de barres croisées en sautoir laissant des espaces vides et égaux en forme de losanges. 1885 Se dit de l'écu et des pièces principales, couverts de bâtons croisés en sautoir, laissant entre eux des espaces en forme de losanges. 1887 Le fretté se compose de trois bandes et de trois barres passantes les unes au-dessus et au-dessous des autres en forme de treillage, de manière à laisser des espaces vides qu’on appelle clairevoies. Des pièces longues, par ex. des lances, peuvent également être frettées, c’est-à-dire entrelacées à la manière d’un fretté. 1899 Le fretté est un composé de cotices entrelacées, mises en diagonale, ordinairement par trois, en bande et en barre. Le fretté est presque toujours de six pièces, mais, s’il n’en a quelquefois que quatre, il ne doit jamais en avoir plus de huit; composé de deux cotices il prend le nom de treillisé. On donne quelquefois le nom de frête, ou frette, à un meuble fait de quatre petits bâtons entrelacés, mis deux en bande et deux en barre; ce meuble se rencontre rarement dans les armoiries françaises. 1901 Ce terme s’applique à un écu couvert de perches ou lattes posées diagonalement. C’est la figure d’un cloisonné dont les claire-voies sont en forme de losanges. 1905 Se dit de l'écu et des pièces dont la surface est chargée de frettes.

[ghhe]


Frette Meuble d’armoiries fait de six cotices entravaillées, c’est-à-dire entrelacées, moitié dans le sens de la bande, moitié dans le sens de la barre. 1679 Est cotice & recotice l’un contre ou à l’opposite de l’autre, toutesfois un peu plus estroitte. 1843 Treillage formé de quatre bâtons entrelacés, posés deux en bande et deux en barre. 1864 Se dit de l'écu ou d’une pièce, couverte de bâtons croisés en sautoir, qui laissent des espaces vides en forme de losanges. 1885 Meuble fait de quatre petits bâtons entrelacés, deux en bande et deux en barre. 1887 Ce meuble que l’on ne rencontre guères que dans les armoiries anglaises, est formé d’une bande et d’une barre, en sautoir, passées dans une grande mâcle posée au centre de l'écu, toutes ces pièces de moindre largeur que d’ordinaire. 1901 Sorte de treillis composé pour certains savants de flèches. 1905 Meuble d’armoiries fait de six cotices entravaillées, c’est-à-dire entrelacées, moitié dans le sens de la bande, moitié dans le sens de la barre.

[ghhe]


gril grill, us. as a symbol of the martyrdom of Saint Laurence. [FRENCHGLOSSAR]

Gril Ustensile de cuisine, qui est fait de plusieurs verges de fer.

[ghhe]


№ 189

Как узел, решетчатый крест (косой), плетёнка

№ 194

расп. Решетчато.

№ 405 подъемная, крепостная, воротная, замковая, редко трахома (греч.), опускная. См. Schuttgatter с.357

grille 1. bar of a helm; 2. in one example, a harrow (agr). [FRENCHGLOSSAR]

Grille Se dit des barreaux qui sont à la visière d’un heaume. Ce nom est aussi donné aux ouvertures de tour, château, etc…, qui paraissent fermées ou moyen d’une herse ou d’une coulisse. 1772 Qui se dit de certains barreaux qui sont à la visiere d’un heaume, et qui empêchent les yeux du chevalier d'être offensés. On appelle aussi grille, une porte à coulisse et grillée, qu’on peint quelquefois sur les écus. 1798 Il se dit de certains barreaux qui sont à la visière d’un heaume, qui empêchent que les yeux du chevalier ne soient offensés. 1885 Barreaux de la visière du casque. 1887 Barreaux de la visière d’un casque. 1899 Se dit des barreaux qui sont à la visière d’un heaume. Ce nom est aussi donné aux ouvertures de tour, château, etc …, qui paraissent fermées ou moyen d’une herse ou d’une coulisse.

Grillé Terme pour indiquer l'émail des barreaux de la visière d’un casque. Se dit aussi d’ouvertures d'édifice fermées par des grilles, des grilles d’un casque. Se rencontre encore pour grilleté. 1887 Terme pour indiquer l'émail des barreaux d’un casque.

[ghhe]


Treillis C’est une frette alésée, formé de quatre pièces seulement, cloué dans les intersections. Meuble extrêmement rare dans les blasons. 1772 C’est une espece de frettes. Les treillis en diffèrent seulement, en ce que les frettes ne sont point clouées, mais les listes, ou bâtons qui (se traversant en sautoir), les composent, sont posés nuement les uns sur les autres, là où les treillis sont garnis de clous dans le solide, et aux endroits où les listes et bâtons se rencontrent. Le mot treillis, se dit aussi des grilles qui sont en la visière des casques et heaumes qui servent de timbre aux armoiries, et cela jusqu’au nombre proportionné aux qualités de ceux qui les portent. 1887 C’est un fretté alésé, cloué dans les intersections, meuble extrêmement rare dans les armoiries. 1901 C’est un fretté alésé, cloué dans ses intersections. 1905 Ensemble des frettes, quand les croisements des pièces sont ornés d’un clou. Nom donné parfois aux grilles de la visière des casques héraldiques.

Treillis carré Est à angles droits, & quelques fois avec nombre. Autre treillis qu’on iugeroit frette de laquelle il doit estre different, ou pour estre plus large ou plus estroit, & non de la largeur de la frette, & quelque fois il est cloué par dessus soy, qui est comme pour servir de difference. 1679 Est à angles droits, & quelques fois avec nombre. Autre treillis qu’on iugeroit frette de laquelle il doit estre different, ou pour estre plus large ou plus estroit, & non de la largeur de la frette, & quelque fois il est cloué par dessus soy, qui est comme pour servir de difference.

Treillissé Voir Treillisé. 1772 Ce mot non seulement se dit du fretté le plus serré, mais il faut remarquer de plus qu’au fretté les bandes sont entrelacées avec les barres, et qu’au treillissé elles sont seulement appliquées les unes sur les autres, et souvent clouées. 1780 Est le fretté plus serré. 1798 Garnir de treillis. c’est la même chose que Fretté, mais plus serré. Voy. Fretté. 1843 Fretté de plus de six pièces. 1864 Est le fretté plus serré. 1885 C’est le fretté plus serré. 1887 On entend sous cette désignation un fretté de plus de six pièces, qui, vu leur plus grand nombre, sont très rétrécies. 1899 Le treillisé se figure comme le fretté, mais les pièces qui le composent sont de moindre largeur que celles de ce dernier, et paraissent plus serrées entre elles; c’est donc un composé de cotices et de traverses, clouées aux endroits de l’entre-croisement de ces pièces; le cloué est souvent d’un émail spécial, dans ce cas on doit le spécifier. 1905 Se dit d’un écu recouvert par un treillis.

Treillisé (ou Treillissé) — Le treillisé se figure comme le fretté, mais les pièces qui le composent sont de moindre largeur que celles de ce dernier, et paraissent plus serrées entre elles; c’est donc un composé de cotices et de traverses, clouées aux endroits de l’entre-croisement de ces pièces; le cloué est souvent d’un émail spécial, dans ce cas on doit le spécifier. 1798 Voir Treillissé. 1901 Indique qu’un écu est chargé d’un fretté, formé de huit ou de dix cotices entrelacées, moitié à dextre, moitié à senestre. Quand il y a dix cotices, on doit le spécifier en disant : treillisé de dix pièces.

[ghhe]


Claire-voie Nom des espaces vides produits par le fretté, le treillissé et le papelonné. Se rencontre seule une claire-voie. 1887 Nom des espaces vides produits par le fretté, le treillissé et le papelonné. 1901 Espace vide laissé dans le fretté ou le papelonné.

Clairevoie Voir Claire-voie. 1905 Voir Claire-voie.

[ghhe]

claires-voies the interstices of a fretty field, which sometimes bear a charge; v. diapré; also entresemé. [FRENCHGLOSSAR]

herse 1. portcullis, also known in Fr. as herse sarrasine; 2. harrow (agr.); 3. hurdle (agr). v. coulissé. [FRENCHGLOSSAR]

Herse Meuble de l'écu qui représente la herse des agriculteurs. 1780 Est une coulisse ou porte-coulisse que l’on met aux entrées des portes des villes et places fortes. Les membrures en sont aiguisées et garnies de fer. 1864 Se dit du treillis de la porte d’une tour ou d’une forteresse. 1872 Instrument aratoire propre à renverser les terres entre les sillons sur les grains. 1885 Barrière qui sert à fermer les portes des villes au moyen d’une coulisse dans laquelle elle se meut. 1887 Les herses de labour sont ou triangulaires ou carrées; dans ce dernier cas elles sont souvent arrondies par le bas. 1899 Instrument de labour en forme de triangle dont les deux montants sont maintenus à l’intérieur par des traverses garnies de pointes apparentes. 1901 Instrument d’agriculture destiné à briser les mottes de terre et à couvrir les semailles. 1905 Meuble de l'écu qui représente la herse des agriculteurs.

[ghhe]

herse de labour harrow (agr). [FRENCHGLOSSAR]

Herse-sarrasine Ce meuble est formé de six pals alaisés et aiguisés par le bas, avec traverses posées horizontalement, jointes par des clous aux intersections, et un anneau au milieu de la traverse supérieure, pour figurer la herse de guerre. 1872 Sorte de porte en treillis, suspendue par des chaînes, que l’on laissait tomber par deux roulettes pour défendre l’entrée des châteaux. 1887 Elle représente une porte faite en treillis, suspendue à des chaînes, que l’on laissait tomber par deux coulisses. D’ordinaire elle est composée de cinq ou six pals aiguisés par le bas et de plusieurs traverses posées horizontalement, jointes par des clous aux intersections, avec un anneau au milieu de la traverse supérieure. 1899 Ce meuble, qui prend aussi le nom de coulisse, est composé de six pals alésés, aiguisés par le bas, et de cinq traverses horizontales, jointes par des clous aux intersections, enfin, la traverse du haut est munie d’un anneau dans sa partie du milieu. 1901 Représente une porte façonnée en treillis, se mouvant dans deux coulisses et destinée à fermer l’entrée d’une ville ou d’une forteresse. 1905 Ce meuble est formé de six pals alaisés et aiguisés par le bas, avec traverses posées horizontalement, jointes par des clous aux intersections, et un anneau au milieu de la traverse supérieure, pour figurer la herse de guerre.

[ghhe] hersé with a portcullis…, when it is of a different tincture. [FRENCHGLOSSAR]

Hersé De même que coulissé, se dit d’un château, d’une tour, ou de tout autre meuble, qui paraît fermé à l’aide d’une herse-sarrazine. 1780 D’une porte qui a la coulisse abattue. 1798 Se dit aussi en parlant d’un château représenté avec une herse. Il porte de gueules au château d’or hersé de sable. 1843 Se dit d’une porte dont la herse est abattue. 1864 Se dit d’une porte qui a sa coulisse abattue. 1872 Se dit d’une porte dont la herse est descendue. 1885 Se dit d’une porte dont la coulisse est abattue. 1887 Indique l'émail de la herse d’un château ou d’une tour. 1899 De même que coulissé, se dit d’un château, d’une tour, ou de tout autre meuble, qui paraît fermé à l’aide d’une herse-sarrazine. 1901 Attribut d’une tour ou d’un fort dont la herse est descendue pour la défense de la place. 1905 Se dit d’un château, d’une tour, d’une porte dont la herse est abattue. On dit aussi coulissé.

[ghhe]


Herse-sarrazine Voir herse-sarrasine. 1899 Voir herse-sarrasine.

[ghhe]


Комбинированная геральдическая фигура, представляющая собой несколько пересекающихся, переплетённых или комбинированных друг с другом узких перевязей (правых и левых). Может встречаться в гербах как в качестве самостоятельной фигуры, так и в роли формообразующей фигуры. Примером последнего случая может служить герб Байкаловского сельского поселения с «занявшей всю главу возникающей решёткой бороны» в нём.

 — Любистоков — «Щит увенчан несколько открытый к правой стороне обращенный стальной дворянский полированный шлем с повторенным сверх оного таким же щитом…».
 — Любистоков — «В красном поле серебряная решетка из восьми брусков, в которой прозрачности наполнены золотыми сердцами».
  • «В серебряном щите червленые врата с червленой поднятой решеткой и двумя башнями с шпилями; над ними воин в черных латах с лазурным мечом и черным пером на шлеме». — Венден
  • «В зеленом щите серебряный замок с черными швами, закрытыми решеткой воротами и тремя круглыми башнями; в червленой главе щита золотой ключ». — Перекоп
  • «В лазоревом поле — серебряный журавль с червлеными клювом и ногами и с черными маховыми перьями на концах распростертых крыльев, стоящий с поднятой головой и сопровожденный занявшей всю главу возникающей решеткой бороны того же металла». — Байкаловское сельское поселение
  • «В лазуревом щите в серебряном подризнике и червленой с золотым крестом рясе Святой Лаврентий, на серебряной решетке с пальмовой ветвью в правой руке». — Кутна
  • «Серебряная городская стена с тремя таковыми же башнями, покрытыми широкими крышами, все с золотыми швами. В сквозных воротах стены поднятая черная решетка. Над средней башней лазуревый щит, наклоненный вправо, обремененный серебряным орлом. Щит сей увенчан шлемом, украшенным серебряным орлиным крылом, намет лазоревый с серебром». — Сандомир
  • «В золотом поле красная стена с золотыми швами, с тремя зубчатыми башнями и открытыми золотыми воротами. В них черная, наполовину открытая решетка». — Юковский
  • «Щит разделен горизонтально на две части, из коих в верхней, в красном поле изображен золотой Крест и под ним крестообразно два серебреныя Ружья. В нижней части в голубом поле золотая Решетка, на поверхности которой по серебреной Полосе виден натянутый Лук и Стрела, летящая вверх». — Алеевы

Если вы нашли ошибку в тексте или возможно у Вас есть что добавить.
Для изменения текста нажмите кнопку "править" вверху страницы
Поделиться: