Герб (геральд.)

Материал из Энциклопедия символики и геральдики
(перенаправлено с «Armes parlantes»)
Перейти к: навигация, поиск


Герб служит знаком особого достоинства человека, семьи или иного сообщества. Достоинство же это проявляется в том, что владелец вновь принимаемого герба ощущает свою индивидуальность и значимость присущих ему качеств и особенностей. Кроме того, герб выступает знаком единства и духовной общности всех тех, кто принимает его как свой представительский символ.

Общее правило: фигура помещенная в герб лица или фамилии и за ним утвержденная не может произвольно меняться ни одною из своих существенных черт за исключением следующих обстоятельств, при которых возможно прибавление или удаление эмблем и атрибутов:

1 — Династические гербы (armoiries de la souverainiti) тесно связанные с гербами управляемых ими государств;
2 — Гербы претенциозные (armoiries de prétention) то есть с прибавлением эмблем тех стран на которые они имеют притязания в силу обладания ими их предков;
3 — Почетные герб (armoiries de cocession) с введением в него в награду за подвиги или иные особые заслуги в его герб вводится «уступается» герб или гербовая эмблема государя или иного лица могущего,.. либо прибавляются новые почетные фигуры и эмблемы;
4 — Корпоративные гербы (armoiries de communauté) то есть различных объединений, а/епископств, епископств, капитулов, университетов, обществ, кампаний корпораций;
5 — Патронажные гербы (armoiries de patronage) то есть лиц, управляющих областями, замками и т. п. с прибавлением в гербе эмблем как знака своего преимущества, своих прав и достоинств;
6 — Гербы младших ветвей (armoiries de famille) для отличия домов одной фамилии;
7 — Гербы союзов (armoiries d’alliance) при обозначении родственных связей между фамилиями — введение атрибута в главный герб;
8 — Переданные гербы (armoiries de succession) передача герба лицу не имеющему прямого родства полностью или в какой-либо из своих частей, производимое всегда только по разрешению верховной власти;
9 — гербы при введении в дворянство за заслуги (armoiries de chox) несут в себе эмблемы по роду занятий в которых армигер отличился и очень часто бывают гласными (armes parlantes)

Герб может быть:

полным 1 — (armoiries pleine) и переходить к старшему в роде;
видоизмененным 2 — (brisie) для младших членов рода и бастардов;
обесславленным 3 — (armoiries diffаmée) придается обесчестившим себя и является ношей лично провинившегося.

(Трусость — срезанный правый угол щита, убийство пленного — укороченный в ногах; лишение изображения льва когтей в гербе Жака Д’Авен за оскорбление матери по воле Людовика Святого.


 — гербовое знамя; гербовый флаг — фр. écu en bannière
 — аугментация — франц. augmentation
 — без щита, без герба — англ. unescutcheoned
 — обладающий (украшенный) гербом — франц. blasonné
 — изображение/изъяснение геральдических знаков ? — франц. blasonner
 — описание герба — франц. blason
 — ??? — франц. de... à...


appendu pendant or hanging, us. from the shield, as in the case of decorations of honour.

[FRENCHGLOSSAR]

Armorié Cachet, pièce d’argenterie, portrait peint, etc.. sur lesquels des armoiries ou seulement un blason ont été peints ou gravés. 1901 Cachet, pièce d’argenterie, etc., sur lesquels on a gravé des armoiries.

Pleines Armoirie sans brisure. Les armes pleines sont généralement celle de l’aîné d’une famille. 1885 Se dit des armoiries sans brisure ou écartelure telles que les doivent porter les aînés. 1899 Se dit des armes qui sont sans écartelure ni brisure; les armes pleines sont généralement celle de l’aîné d’une famille.

[ghhe]


Как гербовый щит и его заполнение Как гербовый щит с внешними украшениями (большой герб) при этом указывается, что в гербе имеется те или иные элементы внешних украшений мы должны помнить, что в действительности эти последние находся не в нем, а вокруг него. Городские Губерний, областей РИ и Великого княжества Финляндского Территориальные Земельные Личные и родовые Корпоративные Посадские Польские и литовские

1 — Короны и шапки 3 — Бурелеты 4 — Намёт 5 — Нашлемник 6 — Щитодержатели 7 — Мантия 8 — Снурки 9 — Девиз


23. ГЕРБ — совокупное изображение условных или естественных фигур, составленных на основе правил геральдики. (Из ста терминов Н. Н. Стародубцева и Г. В. Ражнёва).

Будучи представительским символом, герб должен максимально лаконичным и легко читаемым, что идёт вразрез с частым и настоятельным желанием многих авторов и гербовладельцев превратить собственную эмблему в комод, ящики которого вместят в себя всю прошлую историюармигера, его мимолётное настоящее и светлое будущее.


Table d’attente:

  • 1772 г. — «Se dit des écus ou des écussons qui ne contiennent que la simple couleur du champ, et qui ne sont chargés d’aucune piece, figure, meuble, etc. On les appelle tables d’attente, ou tables rases».
  • 1843 г. — «Écu qui n’est chargé d’aucun émail, d’aucune figure, et semble attendre des armoiries».
  • 1885 г. — «On nomme ainsi un écu d’un seul émail qui n’est chargé d’aucune figure».
  • 1899 г. — «On nomme ainsi un écu qui n’est chargé d’aucune pièce ni meuble, et qui semble préparé pour recevoir l'émail du champ et les figures des armes d’une famille, par suite d’une alliance ou d’une concession».
  • 1905 г. — «Non donné à l'écu d’une seule couleur et sur lequel aucune figure n’est représentée. On dit aussi Table rase».

Écu vide: «Voir Table d’attente».

Arme Armes, en termes de Blason, se dit de certaines marques propres à chaque Maison noble, et peintes ou figurées sur l'écu et sur la cotte d’armes. Les armes de France. Les armes de l’Empire. Armes pleines. Armes brisées, mi-parties, écartelées, contre-écartelées, timbrées. Les supports de ses armes. On appelle Armes fausses, ou Armes à enquerre, des armes qui ne sont pas selon les règles du Blason, comme lorsqu’il y a métal sur métal, ou couleur sur couleur. Et on appelle Armes parlantes, celles qui expriment en tout ou en partie le nom de la Maison. Ainsi les armes du Royaume de Castille, sont un Château. Les armes de la Maison de Mailli, des Maillets; celles de la Maison de Créqui, un Créquier, etc. Voir Arme blanche, Arme de poing.

[ghhe]

Armes Marques d’honneur sur les écus et sur les enseignes. Armes pures et simples, ou armes pleines sont celles où il n’entre aucun mélange, que les aînés des maisons et familles portent telles que leurs ancêtres les ont toujours portées. Armes parlantes, celles où il y a quelques pièces ou meubles qui font allusion au nom de la famille, elles sont en très grand nombre. Armes à enquerre, dites aussi armes fausses, celles qui ayant un champ de métal sont chargées de pièces également de métal, ou celles qui étant de couleur aussi chargées de même de pièces de couleur. 1780 Sont des marques de Noblesse et de Dignités, composées régulièrement de certaines figures, et d'émaux, et autorisées par les Souverains, pour la distinction des personnes et des maisons. 1798 (Armoiries) Se dit de certaines marques propres à chaque Maison noble, et peintes ou figurées sur l'écu et sur la cotte d’armes. Les armes de France. Les armes de l’Empire. Armes pleines. Armes brisées, mi parties, écartelées, contre-écartelées, timbrées. Il porte un lion en ses armes. 1901 Symboles, emblèmes peints et figurés sur l'écu. Il ne faut pas les confondre avec les armoiries.

[ghhe]

Armes (aux) Aux armes de l'écu, signifie que les armes sont répétées quelque part dans les armoiries. 1887 Signifie que les armoiries entières sont répétées sur un objet quelconque, un buste, un écran, une bannière, le collier d’un chien, etc. Dans un vol aux armes de l'écu, les armoiries sont répétées sur chaque aile. Voir Ecusson des armes.

[ghhe]

Armes Assomptives Sont celles qu’un homme a droit de prendre en vertu de quelque belle action. En Angleterre un homme qui n’est pas gentilhomme de naissance, et qui n’a point d’armoiries, si dans une guerre légitime, il peut faire prisonnier un gentilhomme, un pair, ou un prince, acquiert le droit de porter les armes de son prisonnier, et de les transmettre à sa postérité: ce qui est fondé sur ce principe des lois militaires, que le domaine des choses prises en guerre légitime passe au vainqueur 1772 Sont celles qu’un homme a droit de prendre en vertu de quelque belle action. En Angleterre un homme qui n’est pas gentilhomme de naissance, et qui n’a point d’armoiries, si dans une guerre légitime, il peut faire prisonnier un gentilhomme, un pair, ou un prince, acquiert le droit de porter les armes de son prisonnier, et de les transmettre à sa postérité: ce qui est fondé sur ce principe des lois militaires, que le domaine des choses prises en guerre légitime passe au vainqueur

[ghhe]

Armes brisées Celles que les cadets ont augmentées de quelques pièces, pour être distingués de leurs aînés. 1901 Celles que les cadets ont augmentées de quelques pièces, pour être distingués de leurs aînés.

[ghhe]

Armes chargées Celles où l’on a ajouté d’autres armoiries, par substitution ou par concession. 1901 Celles où l’on a ajouté d’autres armoiries, par substitution ou par concession.

[ghhe]

Armes et Armoiries Marques d’honneur établies sur les enseignes pour distinguer les nations, et sur leurs écus les familles nobles; des armes particulières étaient aussi portées ou arborées par les différents ordres de chevalerie religieux, les communautés, les corporations, les confréries, les provinces, les villes, etc … 1694 Armes, en termes de Blason, se dit de certaines marques propres & hereditaires à chaque Maison noble, lesquelles estoient peintes, ou figurées sur l’escu & sur la cotte d’armes. 1798 Armes, se dit de certaines marques propres à chaque Maison noble, et peintes ou figurées sur l'écu et sur la cotte d’armes. Les armes de France. Les armes de l’Empire. Armes pleines. Armes brisées, mi parties, écartelées, contre-écartelées, timbrées. Il porte un lion en ses armes. On appelle Armes fausses, ou Armes à enquerre, des armes qui ne sont pas selon les règles du Blason, comme lorsqu’il y a métal sur métal, ou couleur sur couleur. Et on appelle Armes parlantes, celles qui expriment en tout ou en partie le nom de la Maison. Ainsi Les armes du Royaume de Castille, sont un château. Les armes de la Maison de Mailli, des maillets; celles de la Maison de Créqui, un créquier, etc.

[ghhe]

Armes parlantes Celles où on voit quelques pièces ou meubles qui indiquent exactement ou à peu près le nom de la famille qui les porte. 1694 Sont celles qui expriment en tout ou en partie le nom de la Maison, comme le Royaume de Castille porte un chasteau, la Maison de Crequy un crequier, la Maison de Mailly par des maillets &c. 1780 Sont des Armoiries dont les figures font allusion au nom de ceux qui les portent. Il ne faut pas qu’elles tiennent du rebus. Plusieurs familles ont des armes parlantes. La maison de Crequi porte un Créquier. Le Royaume de Grenade porte une Grenade, etc. 1798 Celles qui expriment en tout ou en partie le nom de la Maison. Ainsi Les armes du Royaume de Castille, sont un château. Les armes de la Maison de Mailli, des maillets; celles de la Maison de Créqui, un créquier, etc. 1901 Celles où on voit quelques pièces ou meubles qui indiquent exactement ou à peu près le nom de la famille qui les porte.

[ghhe]

Armes pleines Armoiries d’une maison entières et sans brisure, telles qu’elles sont portées par le chef des armes et du nom. 1887 Ainsi s’appellent les armes dans lesquelles aucune brisure n’a été introduite. 1899 Armoiries sans chargeurs, ou brisure en augmentation sur celles qui sont la marque des chefs de nom et armes de la branche aînée des maisons. Ainsi le chef de la maison de Bourbon porte : de France, plein; la branche d’Orléans brise d’un lambel d’argent à trois pendants en chef; celle de Condé, d’un bâton de gueules péri en bande, et celle de Conti y ajoute une bordure aussi de gueules. 1905 Armoiries d’une maison entières et sans brisure, telles qu’elles sont portées par le chef des armes et du nom.

[ghhe]

Armes pures et pleines Sont celles portées par les aînés des maisons et familles, telles que leurs ancêtres les ont toujours portées. 1901 Sont celles portées par les aînés des maisons et familles, telles que leurs ancêtres les ont toujours portées.

[ghhe]

Armes substituées Celles qui ôtent la connaissance d’une famille, puisque par substitution de biens et d’armes, faite à une personne, elle est obligée de quitter son nom et ses armes, et de prendre celles du substituant par héritage ou par mariage. 1901 Celles qui ôtent la connaissance d’une famille, puisque par substitution de biens et d’armes, faite à une personne, elle est obligée de quitter son nom et ses armes, et de prendre celles du substituant par héritage ou par mariage.

[ghhe]

Armoiries brisées Pour les cadets. 1901 Pour les cadets.

[ghhe]

Armoiries bénéficiales Celles qui sont affectées à la possession d’un fief ecclésiastique. 1901 Celles qui sont affectées à la possession d’un fief ecclésiastique.

[ghhe]

Armoiries d’alliance Celles où l’on voyait un ou plusieurs quartiers provenant des aïeux maternels. 1901 Celles où l’on voyait un ou plusieurs quartiers provenant des aïeux maternels.

[ghhe]

Armoiries d’assomption Celles que l’on a ajoutées à un quartier pour perpétuer le souvenir d’une action honorable. 1901 Celles que l’on a ajoutées à un quartier pour perpétuer le souvenir d’une action honorable.

[ghhe]

Armoiries de communauté Celles qui appartiennent aux femmes mariées, et qui doivent s’accoler du coté gauche à celles de leur mari, sous la même couronne, avec les mêmes tenants ou supports. 1901 Celles qui appartiennent aux femmes mariées, et qui doivent s’accoler du coté gauche à celles de leur mari, sous la même couronne, avec les mêmes tenants ou supports.

[ghhe]

Armoiries de concession Celles qui ont été octroyées par un souverain. 1901 Celles qui ont été octroyées par un souverain.

[ghhe]

Armoiries de congrégation Celles qui appartiennent à un ordre de chevalerie, à un ordre monacal, tec. 1901 Celles qui appartiennent à un ordre de chevalerie, à un ordre monacal, tec.

[ghhe]

Armoiries de corporation Celles qui appartiennent à un corps, comme les académies, les universités, les gildes, etc. 1901 Celles qui appartiennent à un corps, comme les académies, les universités, les gildes, etc.

[ghhe]

Armoiries de domaine ou de possession Celles où l’on fait entrer divers quartiers qui chacun renferment les armes d’un pays ou d’un domaine que l’on possède. 1901 Celles où l’on fait entrer divers quartiers qui chacun renferment les armes d’un pays ou d’un domaine que l’on possède.

[ghhe]

Armoiries de prétention Celles que portent concurremment deux hommes qui prétendent à la propriété ou à la possession du même domaine. 1901 Celles que portent concurremment deux hommes qui prétendent à la propriété ou à la possession du même domaine.

[ghhe]

Armoiries de sang ou de nom Celles qui provenaient des aïeux paternels en ligne directe légitime. 1901 Celles qui provenaient des aïeux paternels en ligne directe légitime.

[ghhe]

Armoiries de succession Celles dont on use par droit de succession, à défaut d’héritiers du sang. 1901 Celles dont on use par droit de succession, à défaut d’héritiers du sang.

[ghhe]

Armoiries diffamées Pour les enfants naturels. 1901 Pour les enfants naturels.

[ghhe]

Armoiries expectatives Celles des domaines dont les possesseurs, dans l’ancien empire d’Allemagne, s'étaient engagés solennellement à laisser leur succession au survivant d’entre eux, dans le cas de décès sans enfants, ni successibles. 1901 Celles des domaines dont les possesseurs, dans l’ancien empire d’Allemagne, s'étaient engagés solennellement à laisser leur succession au survivant d’entre eux, dans le cas de décès sans enfants, ni successibles.

[ghhe]

Armoiries fausses Celles qui sont composées contre toutes les règles de l’art héraldique. 1901 Celles qui sont composées contre toutes les règles de l’art héraldique.

[ghhe]

Armoiries pleines ou primogènes Celles qui appartiennent exclusivement aux chefs de la branche aînée. 1901 Celles qui appartiennent exclusivement aux chefs de la branche aînée.

[ghhe]

Armoiries substituées Celles d’une famille éteinte dont on est chargé de prendre le nom et les armes. 1901 Celles d’une famille éteinte dont on est chargé de prendre le nom et les armes.

[ghhe]

Fausses armes Quand les armoiries dérogent à la règle qui interdit métal sur métal, ou couleur sur couleur, on les dit fausses, on doit, dans ce cas, s’enquérir de cette irrégularité comme cela a été expliqué au mot Enquerre. 1864 Se dit des armoiries qui ont couleur sur couleur ou métal sur métal. 1899 Quand les armoiries dérogent à la règle qui interdit métal sur métal, ou couleur sur couleur, on les dit fausses, on doit, dans ce cas, s’enquérir de cette irrégularité comme cela a été expliqué au mot Enquerre.

[ghhe]

00-00-000-000.jpg

См. также:
[править]

Геральдика

Соединение гербов

Литература
[править]


Если вы нашли ошибку в тексте или возможно у Вас есть что добавить.
Для изменения текста нажмите кнопку "править" вверху страницы
Поделиться: