Enquerre, à

Материал из Энциклопедия символики и геральдики
(перенаправлено с «Armes à enquérir»)
Перейти к: навигация, поиск


рус. — ???
фр. — (armes/armoiries) à enquerre
англ. — enquerre
————

The same term is used in Eng. to describe arms which do not conform to the accepted rules of tincture. The expression conveys the meaning of arms about which an enquiry should be made. The var. à enquérir is also found.

Enquerre (A); (à Enquérir). On appelle Armes à enquerre, des armes qui ayant couleur sur couleur, ou métal sur métal, donnent lieu de s’informer pourquoi on les a faites contre les règles ordinaires du Blason.

  • 1694 г. — «Vieux mot qui n’a plus d’usage que dans le Blason, où l’on appelle Armes à enquerre, des Armes qui ayant couleur sur couleur, ou metal sur metal, donnent lieu de demander pourquoy on les a faites contre les regles ordinaires du Blason».
  • 1798 г. — «Vieux mot qui signifie la même chose que S’enquérir, et n’a presqu’aucun usage que dans le Blason, où l’on appelle Armes à enquerre, des armes qui ayant couleur sur couleur, ou métal sur métal, donnent lieu de s’informer pourquoi on les a faites contre les règles ordinaires du Blason».
  • 1843 г. — «On appelle armes à enquerre celles qui ont métal sur métal ou couleur sur couleur, parce que, cette circonstance étant contraire aux règles du blason, il faut s’enquérir, s’informer de sa cause».
  • 1872 г. — «(ou à Enquérir) Terme employé pour désigner les meubles dont l'état est contre les règles héraldiques».
  • 1899 г. — «Armes dites à enquerre, synonyme d’enquérir. Dans les cas exceptionnels de manquement à la règle qui interdit, en blason, de poser métal sur métal, ou couleur sur couleur, on dit que les armes qui présentent cette irrégularité, sont des armes à enquerre (s’enquérir), parce qu’il doit y avoir un motif à cette dérogation. Les armes de Godefroy de Bouillon qui sont : d’argent à la croix potencée d’or (métal sur métal) cantonnée de quatre croisettes du même, n’ont été concédées ainsi que pour bien faire remarquer et rappeler que les armes de Jéruzalem étaient destinées à perpétuer le souvenir de la valeur des Croisés, la difficulté de la conquête de la Ville Sainte, arrachée aux infidèles au prix de tant d’efforts et des plus grands sacrifices, et enfin l'établissement d’un royaume chrétien sur la terre de la rédemption».
  • 1901 г. — «Voir Enquérir (A)».
  • 1905 г. — «Les armes à enquerre présentent, le plus souvent, une dérogation à la règle qui défend de mettre émail sur émail ou métal sur métal et datent, la plupart, d’une époque antérieure à la codification des lois héraldiques».

Armes à enquerre:

  • 1798 г. — «Armes qui ne sont pas selon les règles du Blason, comme lorsqu’il y a métal sur métal, ou couleur sur couleur».

Armoiries à l’enquerre:

  • 1901 г. — «Celles où il y a une infraction aux règles du blason, par exemple, métal sur métal ou couleur sur couleur. On doit s’enquérir du motif historique de cette dérogation».

Armes à enquérir:

  • 1901 г. — «Celles qui ayant un champ de métal, sont chargées de pièces pareillement de métal; ou celles qui, étant de couleur, sont chargées de pièces aussi de couleur; ce qui est contre les règles de l’art héraldique et donne occasion de s’informer (s’enquérir) du motif de cette dérogation».

Enquérir (A):

  • 1780 г. — «On dit des armoiries qui sont contre les règles ordinaires du blason qu’elles sont à enquérir, c’est-à-dire, qu’en voyant telles armes, on est porté à s’enquérir, ou à demander la raison de cette manière extraordinaire».
  • 1887 г. — «(ou A enquérir). Terme qu’on employait pour les armes dites fausses, c’est-à-dire celles dans lesquelles on trouve métal sur métal ou couleur sur couleur. On s’imaginait que ces armes étaient composées expressément dans le but de forcer le spectateur à s’enquérir de la cause d’une telle infraction aux règles. Il n’en était rien; le nombre très considérable des armoiries qui se trouvent dans ce cas exclut toute supposition de ce genre; d’ordinaire, ces armes (si leur composition n'était pas la conséquence d’une ignorance complète de la science des armoiries) étaient devenues fausses par l’effet du temps qui avait terni l’or ou l’argent, et les peintres propageaient l’erreur».
  • 1901 г. — «Armes dont les symboles sont de métal sur champ de métal, ou de couleur sur champ de couleur».

Литература
[править]


Если вы нашли ошибку в тексте или возможно у Вас есть что добавить.
Для изменения текста нажмите кнопку "править" вверху страницы
Поделиться: