Деление щита (геральд.)

Материал из Энциклопедия символики и геральдики
(перенаправлено с «- Деление»)
Перейти к: навигация, поиск


 — трижды пересечён (тремя тинктурами) — фр. retiercé; англ. tierced of three
 — точка пересечения линий, делящих щит на четверо — фр. croisure
рус. — деление; разделение
фр. — partition; repartition
англ. — party line; line of partition
————
 — ??? — фр. éclopé
 — ??? — фр. émanchure
 — составленный перевязями; многократно скошенный — франц. bandé; англ. bendy
 — рассечён и пересечён — фр. taillé-tranché; синоним к четверочастный — écartelé
 — рассечён и вторично рассечён — франц. palé-contre-palé
————
рус. — ???
франц. — séante

Séante:

  • 1899 г. — «De même que sécante se dit à propos d’une ou plusieurs pièces d’argent partageant l'écu en sections; rabattement doit être employé de préférence à sécante partition».
————


рус. — повторное деление ?
фр. — repartition
————

Repartition:

  • 1899 г. — «Voir ce qui a été dit de la partition dont ceci indique une subdivision».
  • 1901 г. — «Divisions de l'écu en figures composées de plusieurs partitions. L'écartelé est fait du parti et du coupé ; l'écartelé en sautoir, du tranché et du taillé ; le gironné, qui est ordinairement de huit girons, est fait du parti, du coupé, du tranché et du taillé. Les points équipollés de neuf carreaux, sont formés de deux partis et de deux coupés. La fasce, le burellé, le bandé, le coticé, le palé, le vergetté, l'échiqueté, le fuselé, le losangé, le fretté sont des repartitions».
рус. — разбиение, деление
фр. — rebattement
————

Rebattement:

  • «Ce mot n’est plus guère employé».
  • 1772 г. — «Ce mot se dit de diverses figures qui se font à fantaisie, et qu’on aime beaucoup en Allemagne. Les principales sont une dextre, une pointe, une plaine, une champagne, une pointe en pointe, des goussets, une gore, une billette couchée, un écusson renversé dans un autre, etc. On appelle aussi rebattemens plusieurs autres divisions extraordinaires de l'écu, lorsque les figures sont opposées, et qu’elles semblent se rabattre l’une l’autre».
  • 1887 г. — «Nom que l’on donne aux divisions régulières de l'écu au moyen d’un nombre de traits. Elles s’appellent rebattements de ce que leurs émaux étant toujours opposés, ils semblent se rebattre les uns sur les autres. Tels sont le palé, le fascé, le bandé, le barré, le chevronné, le losangé, le fuselé, l'échiqueté, etc.».


trait

Разделительная линия; например, разделенный на шесть a partition line; eg. «parti d’un trait et coupe de deux», which would be translated as «quarterly of six». /Frenchgloss/

Trait Rang de carrés dans l'échiqueté incomplet, c’est-à-dire ayant moins de six traits. Les traits de l'échiqueté correspondent aux tires du vair. Ligne qui délimite les partitions de l'écu. 1798 Trait signifie une rangée de petits carreaux dans une pièce d’armoiries échiquetée. Il porte d’or à la bande échiquetée de gueules et d’argent de trois traits. 1843 Même signification que Tire. 1885 C’est le même que Tire. 1887 Synonyme de Tire. 1899 Même signification que tire, (voir ce mot). 1901 Ligne tracée dans un écu; elle est perpendiculaire, horizontale ou diagonale. Un trait perpendiculaire au milieu de l'écu fait le parti; un trait horizontal au milieu de l'écu forme le coupé ; deux traits en croix font l'écartelé ; deux traits diagonaux, l’un à dextre, l’autre à senestre, font l'écartelé en sautoir. Trait est synonyme de Tire. 1905 Rang de carrés dans l'échiqueté incomplet, c’est-à-dire ayant moins de six traits. Les traits de l'échiqueté correspondent aux tires du vair. Ligne qui délimite les partitions de l'écu.

[ghhe]


Esclopé Désigne une petite partition inférieure de l'écu, soit à dextre, soit à senestre, déterminée par un trait oblique. Un trait peut être ainsi nommé dans la composition d’une partition lorsqu’il prend la direction de l’esclopé. 1901 Désigne une partition inférieure de l'écu, soit à dextre, soit à senestre.

tiercé tierced. [FRENCHGLOSSAR]


Tiercé Qui est divisé en trois parties qui sont d'émail différent., en parlant d’un écu. Un écu peut être tiercé en fasce, en bande ou en pal. 1772 Ce mot se dit d’un écu qui est divisé en trois parties, soit en pal, soit en bande, soit en fasce, par deux lignes parallèles qui ne se coupent point. Tiercé en bande, est lorsque l'écu est divisé en trois parties égales, comme en trois bandes faites de trois émaux différens, sans autre champ ni figure. On dit aussi tiercé en pal et en fasce. 1780 Se dit de l'écu divisé en trois parties en long, en large, diagonalement ou en mantel. 1798 Il se dit de l'écu divisé en trois parties, en long, en large, diagonalement, ou en mantel. 1843 Divisé en trois parties égales. 1864 Se dit de l'écu divisé en trois parties. 1872 Divisé en trois parties égales. 1885 Ecu divisé en trois parties en long, en large, diagonalement ou en mantel. 1887 Divisé en trois parties égales au moyen de lignes droites. De cette manière on obtient le tiercé en bande, en barre, en chevron, en écusson, en fasce, en pairle, en pairle renversé et en pal. 1899 Se dit de l'écu divisé en trois parties égales, en fasce, en pal, en bande, ou en barre, ce qui équivaut à coupé, parti, tranché ou taillé, de deux traits; chacune de ces divisions est généralement d’un émail spécial. Le tiercé en mantel épouse la même forme que le mantelé, il est peu usité dans les armes françaises. 1901 Division de l'écu en trois parties égales, au moyen de deux lignes droites. On obtient aussi le tiercé en fasce, en bande, en barre, en chevron, en pal, en écusson. 1904 Se dit de l'écu divisé en trois parties. 1905 Qui est divisé en trois parties qui sont d'émail différent., en parlant d’un écu. Un écu peut être tiercé en fasce, en bande ou en pal.

[ghhe]


00-00-000-000.jpg См. также:

Геральдика

Ad vocem
[править]

Partition:

  • 1772 г. — «On appelle partitions, des traits qui partagent l'écu en plusieurs parties. Quelques-unes des partitions sont simples; ce sont celles qui divisent l'écu en deux, trois ou quatre parties égales, qui sont le coupé, le parti, le tranché, le taillé, le tiercé et l'écartelé. Les partitions composées sont ainsi appellées, parce que ce sont des divisions composées de plusieurs traits des partitions simples».
  • 1798 г. — «Partition de l'écu, signifie, division de l'écu».
  • 1843 г. — «Division de l'écu en deux parties égales».
  • 1864 г. — «Se dit des divisions régulières de l'écu».
  • 1887 г. — «On nomme ainsi les divisions de l'écu au moyen de traits en directions diverses».
  • 1899 г. — «Se dit des divisions de l'écu formées par des lignes qui le coupent en plusieurs parties. Les quatre principales partitions sont: le parti, formé par une ligne perpendiculaire, allant du milieu du chef à la pointe; le coupé formé par une ligne horizontale, allant du milieu du flanc dextre à celui sénestre; le tranché formé par une ligne diagonale, allant de l’angle droit du chef à l’angle gauche de la pointe; enfin le taillé formé par une ligne diagonale, allant de l’angle gauche du chef à l’angle droit de la pointe. Les autres partitions dérivent de ces quatre principales; chaque division peut être considérée comme un champ, et est susceptible de recevoir les quartiers d’alliance, ou de marques spéciales».
  • 1901 г. — «On en distingue quatre : le parti, le coupé, le tranché et le taillé».

Repartition:

  • 1899 г. — «Voir ce qui a été dit de la partition dont ceci indique une subdivision».
  • 1901 г. — «Divisions de l'écu en figures composées de plusieurs partitions. L'écartelé est fait du parti et du coupé ; l'écartelé en sautoir, du tranché et du taillé ; le gironné, qui est ordinairement de huit girons, est fait du parti, du coupé, du tranché et du taillé. Les points équipollés de neuf carreaux, sont formés de deux partis et de deux coupés. La fasce, le burellé, le bandé, le coticé, le palé, le vergetté, l'échiqueté, le fuselé, le losangé, le fretté sont des repartitions».

Литература
[править]


Если вы нашли ошибку в тексте или возможно у Вас есть что добавить.
Для изменения текста нажмите кнопку "править" вверху страницы
Поделиться: